/// CHRONIQUES
Date d'ajout : 07-04-20

Barbara Pravi – « Reviens pour l’hiver »

Après une comédie musicale et un premier EP très pop, Barbara Pravi nous revient dans un nouvel EP beaucoup personnel. Basculant dans une chanson française assumée et doucement désuète, la jeune femme originaire d’Asnière-sur-Seine apparaît à son aise et complètement libérée. 

Barbara Pravi - "Reviens pour l’hiver" : La chronique

C’est au travers d’un « Reviens pour l’hiver » que la jeune femme s’immisce dans nos oreille avec un sens aiguë de la mélodie. De sa voix au grain voilé renversant, elle nous replonge en quelques accords dans une variété française qui connu son climax lors des show de Gilbert et Maritie Carpentier. La musique de la française se plait à transformer avec brio une pop feutrée en une variété française superbement abordable. Transgénérationnelle sur un premier titre en forme de scopitone, Barbara Pravi nous fait redécouvrir la beauté d’une variété pleine et entière.

De sa voix frissonnante qu’elle utilise avec puissance en roulant les « r », elle éclate de sobriété sur un « Barcelone » émouvant. Multipliant les bonnes idées dans un mélange de variété et de pop feutrée, la jeune femme nous touche dans une sorte d’emphase. Impressionnante dans son approche vocale, Barbara Pravi met en musique avec brio une langue française aux mélodies travaillées. Il y a dans l’instrumentation et cette voix un air de valse d’après guerre qui mélangé à une pop nuancée donne à Barbara Pravi une puissance rude qui nous touche « Personne d’autre que moi ». Travaillant un mélange superbement nuancée de pop et de variété française, elle esquisse une musique intemporelle piochant aussi bien dans la gouaille d’une chanson française libérée que dans une pop éclatante aux dorures classiques.

Avec une rudesse qui lui fait honneur, la jeune asnieroise s’expose sur des titres à la fois sobre et puissant. Avec une gouaille unique, Barbara Pravi dessine une pop orchestrale qui se fond dans un paysage très 70’s. S’amusant dans son instrumentation à retrouver cette mélancolie à paillette que les années 70 n’ont cessé de nous abreuver, elle nous enchante de cette façon de réinventer une chanson française poussiéreuse. La jeune française n’a pas son pareil pour nous envelopper de sa musique datée et tendrement désuète qui n’en fini pas de nous rappeler les années folles de la variété française.

Proposant une chanson française sans fioriture, Barbara Pravi retrouve au travers de ces compositions le terroir de la chanson française pour un rendu qui nous émeut de son authenticité. Sans tomber une seule fois dans le cliché bleu blanc rouge, la jeune Barbara Pravi défend avec vigueur une chanson française de qualité. On aime de suite sa capacité à faire remonter des tréfonds une chanson française sous cloche en forme d’image d’Epinal pour mieux la mélanger à une pop feutrée. A l’image de cette pochette reprenant les codes d’une variété française des années 60, l’asnieroise nous emporte dans un EP à l’atmosphère délicieusement enveloppante.

Arnaud Le Tillau
arnaud.letillau@quai-baco.com


Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production