/// CHRONIQUES
Date d'ajout : 06-04-21

François & The Atlas Mountain – Banane Bleue

Artiste connu et reconnu, François Marry, alias François & The Atlas Mountain promène sa pop aérienne et sa douceur artistique sur un 7éme album intitulé « Banane Bleue ». Construit dans une approche au concept nomade et poétique, ce nouvel opus voit le français continuer son chemin avec délicatesse dans une pop minimaliste au swing sobre et doucement entrainant. Proposant une bulle de lumière dans cet océan de réalité oppressante, le français nous entraine dans un univers à la douceur parfois suffocante sorte de refuge inquiétant. 

Cotonneux sur « The Foreigner », François & the Atlas Mountain nous propose un premier titre en douceur à l’instrumentation ronde et délicate. Dans une musique prenant progressivement de l’ampleur, le français construit une composition au folk latino dont les rythmes chaloupés nous enivrent. Il y a dans cette musique un mélange entre variété un peu désuète et folk pop superbement travaillée. Naviguant entre deux eaux, ses compositions se construisent au travers d’une multitude de détails qu’il réussit à assembler avec une dextérité remarquable. 

Dans une musique décalée au swing lent et à la pop chaloupée, François & the Atlas Mountain dessine sur « Coucou » une histoire d’amour finissante qui sous des dehors très policé apparait vite dramatique. Le français n’a pas son pareil pour nous emporter dans des compositions anodines au premier abord qui au fur à mesure des écoutes deviennent entêtantes puis indispensables. Il y a dans la musique du français une habitude du kitsch hissé au rang d’art sonore assumant cette provocation mièvre à nos oreilles. Doucement addictive cette musique nous emporte dans un mélange de la délicatesse de Mathieu Boogaerts, de la pop latino d’un Séverin ou de la chanson française d’un Dominique A à l’image du très tranquille « Julie ». 

Nous enivrant d’une musique à la douceur sous cellophane des années 80 pour un rendu proche de l’oeuvre d’art « Holly Golightly », François Marry nous illumine de sa pop éclatante aux envolées colorées qui se déguste sans fin. On a cette impression d’enfermement dans cette suite de titres dessinant avec nuance et complexité le grand fossé entre une vie projetée sans aspérité et une vie personnelle parfois chavirante , voire complexe à assumer. Travaillant une musique toujours très aérienne, il nous entraine dans un univers étanche, à l’absurdité malheureuse qui présente mieux que n’importe quel discours cette solitude infinie qui nous envahit dans ces moments de pandémie.

De prime abord dégoulinante et monotone, la musique de François and The Atlas Mountain réussit progressivement à nous emmener dans un univers sous cloche où les sonorités douces et caressantes ne brusquent en aucune manière nos oreilles. On entre dans ces différentes compositions en découvrant un univers pop à l’extrême opposé de la période actuelle. Capable de synthétiser une sorte de pop home made et de construction très étudiée, le français nous embarque sans accoût dans ce monde lisse et troublant qui semble au fur et à mesure de l’album tapisser complètement l’univers de ses compositions.

Navigant entre chanson française et musique des années 80’s, François & The Atlas Mountain nous impressionne de la façon qu’il a de prendre le bon dans chacun de ces styles et d’en faire sa propre matière sonore addictive et enveloppante. La musique du français se plait à jouer sur l’attirance et la répulsion pour un rendu qui ne ressemble à aucun autre et fait tout le génie de cette approche. Toujours aussi audacieux dans ses structures, il continue de creuser le sillon de cette musique atypique au concept osé. S’amusant de cette pop sans rugosité, François & The Atlas Mountain dessine une sorte de pop ubuesque et complètement déconnectée d’une réalité complexe et oppressante. Entre douceur, rondeur et mélancolie, il instille une sorte de malaise progressif qui finit par nous toucher au coeur par sa délicatesse et son universalité.

Arnaud Le Tillau
arnaud.letillau@quai-baco.com


Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production