/// CHRONIQUES
Date d'ajout : 18-11-19

Isaac Delusion – « Uplifters »

Pourfendeurs d’une électro pétillante et lumineuse, les français de Isaac Delusion sont de retour dans un nouvel album intitulé « Uplifters ». Dégainant une nouvelle fois leur musique envoûtante et feutrée, le duo nous captive dans un LP superbement produit. Loin d’une électro commerciale, les français construisent leur route avec une assurance sans faille dans un album abouti et enivrant.

Isaac Delusion - "Uplifters" : La chronique

Proposant dès « Fancy », single de cet album, une musique à la fraîcheur indicible peuplée de basses clinquantes et d’une mélodie à tomber, les Isaac Delusion réussissent à se renouveler tout en gardant ce côté nostalgique et doux qui fait leur griffe. Transformant leur électro pop en un bonbon pétillant et parfois acide , ils nous impressionnent de leur maîtrise d’un style qu’ils réussissent toujours à rendre unique. Sans tomber dans un ersatz French touch comme il en existe des centaines, le duo dessine une musique au design reconnaissable entre tous, rond et lumineux qui sous une douceur de bon aloi nous transporte dans une électro aux couleurs mats et tranchantes.

Construisant avec panache des titres savoureux et dansants, les français s’épanouissent sur un titre comme «Disorder » dans un rythme effréné touchant une qualité de clubbing rare. S’éloignant temporairement d’un ambient qui fait leur patte,  ils tapent du poing sur la table dans un titre pétillant et entraînant. Gardant les codes d’une musique qu’ils ont su faire fructifier ils nous transportent dans un mélange puissamment étudié qui vient mêler puissance électro et electro-ambient pour un tout au pétillant doux.

Il y’a une sorte de rondeur et d’onctuosité très fin 60’s qui se développe progressivement dans cet album. Reprenant à leur compte des lignes de basses digne des Jackson 5, sur des titres comme « It Hurts » ou « Parrots », le duo nous entraine dans un mélange pop electro chaud au groove impressionnant. Définissant avec finesse une pop à l’electro matelassée les français nous entraînent dans une électro pop gourmande aux rythmiques pop soul donnant au tout comme un air de 70’s. Il y a une sorte de nostalgie musicale qui se détache de ces morceaux aux rondeurs assumées et rassurantes.

Cet album apporte une sorte de voile, de  légèreté qui progressivement pousse le duo dans une pop rappelant beaucoup un autre groupe de l’écurie microqlimat : Pépite . En français dans le texte sur « Pas l’habitude », Isaac Delusion franchit le pas avec simplicité désarmante dans un titre aux reflets des annnes 80 qui donne de la couleur à cette électro-pop feutrée.

Loin des modes qui font et défont un univers pop souvent pris dans les caprices des sonorités commerciales, Isaac Delusion apparaît comme un îlot de fraîcheur, une sorte de zone franche inviolable à l’univers atypique et extrêmement puissant. Une fois de plus les 2 français nous reviennent sur un « uplifters » où la pop et l’electro font bon ménage. Nous emportant dans une vague chaude et onctueuse, la musique de Isaac Delusion nous rassure de son épaisseur matelassée et de cette façon unique qu’ils ont de construire des compositions au feutré envoûtant. Faisant se croiser les époques, Isaac Delusion construit une sorte de matière musicale mélancolique dont il est difficile de ne pas tomber amoureux.

Arnaud Le Tillau
arnaud.letillau@quai-baco.com


Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production