/// CHRONIQUES
Date d'ajout : 17-03-19

Fabulous Sheep – « Fabulous Sheep »

Connue pour les écarts de son maire plus que pour sa musique où sa scène rock, Béziers n’apparaît pas comme une ville à la musicalité débordante. C’est pourtant bien de cette ville que nous vient une des sensation punk rock de cette année. Les 5 garçons de Fabulous Sheep sont de véritables touche à tout et viennent égrainer leur post punk dans un mélange réussi de pop et de rock qui nous fait dire que culturellement Béziers n’est peut-être pas complètement éteinte.

Fabulous Sheep - "Fabulous Sheep" : La chronique

C’est dans un « People Around Me » au fort relent de Libertines que débute ce premier album. Les biterrois nous entraînent sur les pentes glissantes d’un premier titre puissant et dynamique dans la grande tradition d’un punk sans concession. Usant et abusant pour notre plus grand plaisir de mélodies travaillées et entêtantes ils nous proposent un condensé de bon punk rock avec une énergie folle. Ne s’enfermant dans aucun style mais gardant ce fil d’ariane rock, les français se plaisent à brouiller les pistes pour mieux nous entraîner dans un univers au rock prédominant. 

Croisant le fer sur une mélodie entêtante dans un écrin à la pop proche de l’expérimentation rock, les biterrois nous confirment sur « In this world » le spectre large de leur performance. On se laisse porter par cette pop rock efficace et sincère qui fonctionne à merveille et qui n’hésite pas à utiliser des claviers jusqu’ici peu entendus. Dans une approche au punk chevillé au corps les Français font une pop qui déménage se lançant dans des instrumentations mixant approche brute et moment plus fins.

À ce stade, difficile de cerner les français tant les approches s’enchaînent avec un sens rare du rythme dans un album aux multiples facettes qui garde étonnamment bien une certaine cohérence dans l’approche rock. Usant de différents styles les français gardent dans chacun de leurs titres cet embryon rock qui a chaque fois prend le pas sur le reste et donne au tout une forte impression de densité maîtrisée. Punk rock qui tâche où toutes guitares dehors les français nous inondent d’un rockabilly déjanté aux sonorités criardes sur « Suicide » ou innovants dans une musique au rock soutenu et aux effets prenant de plus en plus de place sur « Wasting Time« , le talent des biterrois ne cesse de nous exploser en pleine face.

Sur le très bon « Hotel » , les français nous transportent dans une pop superbement ciselée à la construction intelligente et diablement entêtante. On est impressionné par cette faculté d’adaptation de Fabulous Sheep qui au fil des titres nous présente une nouvelle facette de leur talent et multiplie ainsi les expériences musicales à grand renfort de bonnes idées. Sans tomber dans le rock gras et accrocheur, les biterrois nous emportent avec ce titre dans un rock à l’efficacité mélodique hors norme dans lequel ils intègrent des éléments sonores cinématographiques qui donnent au tout une véritable couleur et un tranchant impressionnant. Éminemment graphique la musique de Fabulous Sheep bouscule un punk rock dans ses fondations pour en faire un art consommé du suspens.

Rock sous toutes les coutures ce premier album de Fabulous Sheep ne s’interdit aucune innovation comme aucun stéréotype pour mieux faire passer son message au rock puissant, fébrile et diablement addictif. Avec un sens de la mise en lumière les français nous entraînent avec bonheur dans une galerie rock sans commune mesure qui voit le groupe capable d’enchaîner une somme de styles impressionnants sans se départir d’une cohérence musicale certaine et d’une âme qui vite nous avale.

Arnaud Le Tillau
arnaud.letillau@quai-baco.com


Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production