/// CHRONIQUES
Date d'ajout : 05-12-19

Girl in Red – « Chapter 2 »

Son premier EP fut pour beaucoup une révélation. Éblouissante de jeunesse, Girl in Red nous impressionnait de ses compositions produites et composées par ses soins. Après une tournée américaine et un concert à Rock en Seine elle nous revient avec ce qui apparaît comme la suite de son premier EP. Intitulé sobrement Chapter 2 , ces nouvelles compositions confirment le talent de la norvégienne. 

Girl in Red - "Chapter 2" : La chronique

Dès « Watch You Sleep » , on ressent quelque chose de cristallin et d’extrêmement fragile dans la voix de Marie Ulven alias Girl in Red. De ses intonations précises et douces, la jeune norvégienne nous entraine dans une folk tout en douceur claire et enveloppante qui vite nous entraine dans un monde sobre et chaleureux. Dans un premier titre à la sobriété frissonnante, elle distille une folk enthousiasmante excessivement bien produite. S’amusant d’effet simples, Girl in Red dessine une musique à la douceur tendre et homogène qui vient nous caresser de ses effluves mélodiques. 

Loin de se cantonner au folk, c’est dans une pop de plus en plus dense que la jeune femme s’épanouit. Fourmillant de milles idées, les compositions de la jeune Marie Ulven apparaissent extrêmement rafraîchissantes loin d’une pop  souvent écrasée de standardisation. Chez Girl in Red, la musique se veut insouciante et drôlement bien apprêtée dans un mélange de pop et de folk réjouissant « I need to be alone » . Avec un sens de la composition, la jeune norvégienne nous en met plein la vue utilisant à bon escient une dynamique musicale que l’on se plait à épouser. 

Sombre dans son approche « Dead girl in a pool » , « I’ll die anyway » la pop de Girl in Red nous transporte dans une vision assez sombre de l’existence. Contrecarrer par cette musique à la pop accrocheuse ou au rock robuste, la jeune norvégienne ne cesse de nous étonner passant sans transition de la folk fragile à un rock pêchu sans perdre une once de puissance. Follement créative, Marie Ulven dessine une pop rêvée où la puissance du rock et de la pop vient nourrir des compositions  hybrides extrêmement addictives.

Rentrant progressivement dans le dur en terme musical, elle dessine un EP tout en énergie qui se termine de la plus belle des façons sur « Bad Idea! » au rock acéré. Poussant sa musique dans les recoins gras d’un rock viril, elle nous impressionne de son aisance dans des styles extrêmement différents. Difficile à croire mais Girl in Red est aussi à l’aise dans une folk fragile que dans un rock pêchu aux envolés lyrique. Sortie de nulle part, cette jeune norvégienne construit en quelques EP un destin hors norme.

Creusant une sorte de sillon pop-folk voire rock, Girl in Red synthétise dans une musique à la douceur toujours très présente l’intégralité de ses influences allant d’une folk la plus sobre au hip hop accrocheur. Dans un style qui n’appartient qu’à elle, la jeune norvégienne transforme l’essai de son premier EP au travers d’un « Chapter 2 » qui voit s’aligner les très bons titres. La puissance de la norvégienne réside dans sa capacité à asséner des vérités musicales sans prendre en considération l’existant. La musique de Girl in Red y gagne en lisibilité et s’avère un cran au dessus des productions actuelles de part cette approche unique et non conventionnelle.

Arnaud Le Tillau
arnaud.letillau@quai-baco.com


Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production