/// CHRONIQUES
Date d'ajout : 21-03-21

Wallners – Prolog I

Fratrie originaire de Vienne, Wallners est composé de 3 frères et 1 soeur. La famille Wallner a la musique dans le sang et ce premier EP est l’occasion de le partager pour notre plus grand plaisir. Dans un EP intitulé « Prolog I » les autrichiens nous impressionnent de leur pop douce et éthérée. Avec nuance et tact, ils nous embarquent pour 18 minutes absolument délicieuses. Dans une pop à l’instrumentation délicate et mélancolique, les autrichiens nous font tourner la tête. Wallners nous fait rêver par sa façon de bâtir du beau sans jamais se prendre les pieds dans le tapis de la musique commerciale.

Dès « Ships », c’est une musique à la douceur teintée de groove qui s’impose à nous sans difficulté. Avec un sens équivoque de l’instrumentation, les 3 frères construisent un écrin dans lequel Anna, l’unique soeur, déploie son timbre de voix frissonnant. On se laisse prendre au jeu de cette musique simple et entrainante tout en étant douce et nostalgique. Construisant avec efficacité une sorte de pop rock teinté de ces sonorités très 90’s, Wallners construit une composition mêlant le chaud ludique et le froid de l’instrumentation pour un rendu saisissant. 

Puissants dans leur songwriting qui les voit capable de se fondre dans différents styles tout en gardant en background une pop cotonneuse et aux rondeurs diaboliques, Wallners jouent de façon imperceptible d’un mélange entre rock, pop et électro. Travaillant une instrumentation très épurée aux motifs complexes, ils nous entrainent dans un univers aux sonorités obscures et accaparantes. A l’image de cette pochette flou, le mystère fait partie de la musique du quatuor qui n’hésite pas à nous entrainer dans des compositions aux expressions lentes et addictives. Avec une élégance pop, Wallners construit une pop à l’esthétique très ancrée dans le monde d’aujourd’hui et une volonté de toujours surprendre par une musique à la beauté surnaturelle.

ll y a une force exceptionnelle dans un titre comme « All Again » où la voix d’Anna fait des miracles. Avec une froideur toute anglo saxonne, Wallners construit sous nos yeux un tube en puissance qui de piano voix se transforme en quelques seconde en une musique à la pop doucement agitée et esthétique. On est comme immergé par cette matière sonore coulante qui ne cesse de nous remplir les oreilles de son bon son. Avec une simplicité frissonnante, les autrichiens construisent une musique sublime et déchirante. Cultivant une sorte de mystère folk derrière un background à l’orchestral superbement travaillé, ils signent un titre extrêmement addictif qui nous rappelle rapidement Agnes Obel ou Bat for Lashes.

Il y a une sorte de douceur pop dans cette musique qui s’épanouit pleinement dans des compositions éclatantes. Jouant avec les couches instrumentales, ils n’en finissent pas de nous emporter dans une pop travaillée aux contours superbement dessiné. Avec soin le quatuor trouve sa voie dans une approche à la fois commerciale et pointue qui rend le tout populaire et exigeant. Capable de simplicité, la fratrie Wallner construit une musique au background recherché qui nous inonde rapidement de ses bonnes ondes. 

Puisant dans une sorte de pop sombre et éclatante, Wallners dessine sur ce premier EP une suite de composition au dessus du lot possédant une universalité certaine dans une sorte de pop folk de toute beauté. On est vite boulversé par cette musique touchante et attirante à l’énergie contemplative qui donne à voir une famille d’artiste à l’homogénéité rare. Maîtrisant pleinement leur approche de la composition, les autrichiens nous transportent dans une musique à la puissance simple et efficace. Creusant avec soin une sorte de ponctuation pop, ils esquissent une pop éthérée aux accents toniques qui progressivement nous emporte dans un flot piloté de main de maître par une famille de surdoué.

Arnaud Le Tillau
arnaud.letillau@quai-baco.com


Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production