/// CHRONIQUES
Date d'ajout : 10-05-20

Spaghetti25c – « Dance With Me »

Réalisé en grande partie à distance, ce premier EP de Spaghetti25c n’est pas l’oeuvre de jeunes inconnus mais le travail d’un trio français. En effet, Frederico Pellegrini, François Pavan et Vincent Choquet se retrouvent sur cet EP à collaborer pour nous proposer un petit bijou électro. Très inspiré d’une pop de qualité et d’une électro aux claviers vintage, ils nous proposent un 4 titres extrêmement cohérent donnant à voir un mélange entre pop 80’s et électro French Touch qui vite nous enivre.

Spaghetti25c - "Dance With Me" : La chronique

Il y a bien sûr un mélange des genres dans cette pochette au design soigné et ce nom de groupe qui interpelle. Spaghetti25c a, en effet, de quoi nous surprendre. Dans une pop qui se veut minimaliste à souhait, le trio nous propose un premier titre « Dance with me » où l’électro pop vient percuter une sorte de rock sous cellophane véritablement addictif. Se transformant au fur et à mesure de l’avancée du titre, on se laisse prendre au jeu de cette musique qui joue entre musique dansante et pop éclatante. On aime de suite ce mélange entre synthètiseurs très 80’s et voix rappelant beaucoup Depeche Mode.

C’est à partir du deuxième titre de cet EP « Most of my Best Friend » que Spaghetti25c semble se dévoiler pleinement dans une électro industrielle superbement orchestrée. Plongeant dans une noirceur délicate, le trio nous embarque avec nuance dans un monde sombre et éclatant qui donne à voir un groupe capable de travailler avec précision d’une électro blafarde. Loin d’une chaleur que l’on pourrait penser italienne, le trio dessine avec un sens de la sculpture une forme extrêmement pointue d’électro dansante et diablement tranchée. Avec un soin particulier pour l’orchestration, multipliant les couches de synthétiseurs, Spaghetti25c réussit à donner à sa musique une approche d’une cohérence rare qui nous saute à la gorge.

Il y a chez Spaghetti25c une sorte d’éthique électro qui fait un bien fou. Mise en valeur par le travail impressionnant de Vincent Choquet aux synthétiseurs vintage , la musique du trio joue avec nos nerf dans un « Be » stressant à souhait. On pense de suite à Justice dans ce mélange French Touch haletant. Touchant du doigt une Italo-disco éclatante, les français dessinent avec soin une électro qui nous enivre de sa qualité intrinsèque. La musique ne cesse au fur et à mesure de cet album de prendre de plus en plus d’espace pour au final complètement nous engloutir dans un mélange superbement travaillé d’électro dansante et de pop intimiste. On plonge la tête la première dans cette musique hypnotique qui ne cesse de se transformer au fil des écoute et nous enivre de son approche tournante.

Spaghetti25c dessine avec grâce les contours d’une électro pop qui nous donne le tournis par sa façon d’occuper tout l’espace et de nous surprendre à chaque mesure. Sans nous brusquer, le trio réussit en quelques minutes à nous envelopper de leur pop gracieuse qui ne cesse d’évoluer vers une électro pop chantante. Avec ce premier EP, Spaghetti25c tape un grand coup dans la fourmilière électro et poursuit avec brio une French Touch que l’on pensait moribonde et vieillissante. Dessinant une sorte d’aura électro, le trio travaille des sonorités donnant à cet EP une impression d’enfermement qui nous enivre.

Arnaud Le Tillau
arnaud.letillau@quai-baco.com


Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production