/// CHRONIQUES
Date d'ajout : 13-06-21

Captain Obvious – « Let’s Do Porn » : La Chronique

Frangins à la ville, Joseph et Angus forment le duo Captain Obvious. Découverts dans un premier EP en 2019, Ils nous reviennent en pleine pandémie pour un second EP enregistré au studio 180 et portant haut et fort un noise rock à la puissance impressionnante. Dans un magma de guitares sursaturées portées par une batterie hypnotisante, les français dessinent 5 titres extrêmement cohérent sentant bon le pogo. Travaillant une musique allant droit au but, le duo transforme l’essai  sur ce « Let’ Do Porn » naviguant entre rock hardcore et power pop. 

Dès les premiers accords ultra saturés des français, on comprend rapidement que le rock qu’ils produisent ne s’attache pas à faire dans la dentelle. Survitaminé, le duo nous entraine dans un « Let’s Do Porn » qui pousse le volume à 11. Travaillant un son à la saturation impactante, les français tranchent dans le vif et nous éclatent les tympans avec une régularité de métronome. On aime de suite ce riff bourré d’énergie. Avec simplicité ils construisent un rock puissant mêlant punk et power pop dans un tout à la puissance rappelant beaucoup les nantais Kokomo.

Dans une suite de riffs affutés, Captain Obvious nous hypnotisent de leurs sonorités grasses et dodues. On se laisse prendre au jeu de cette musique cumulant puissance rock et violence punk. Sur « Get It » rappelant dans sa construction brièvement le punk californien des Green Day, les français nous entrainent dans une power pop aux mélodies enjouées. Assumant parfaitement leur approche ensoleillée d’un rock hard core loin des clichés, le 2 frères réussissent à nous embarquer dans leur univers coloré.

Il y a un côté sale gosse dans cette musique et dans cet art work qui donne au tout une énergie débordante et libératrice. On retrouve une forme de simplicité rock portée par le peu d’instruments utilisés et par cette capacité à proposer un contenu à la sobriété saturée. Dans un faux mauvais goût proche de la provocation, Captain Obvious se plait à tordre les convenances dans un second EP abrasif. Travaillant un background extrêmement rapide, les français ne font pas dans la nuance et se plaisent à nous envelopper de leur rock aux riffs rapide.

A l’image de cette pochette mêlant blague (pensez à retourner la pochette) , imagerie enfantine et problématique de société, Captain Obvious se plait à construire une musique violente sous des airs enfantins. On se laisse prendre au jeu de cette musique puissante et nous soufflant un rock libérateur. Au travers d’une saturation bluffante et d’un son extrêmement travaillé, Captain Obvious nous propose des titres non formatés aux canons radios. Loin de copier un punk rock ensoleillé labellisé, ils creusent leur propre sillon dans une veine noise et hard core. 

Arnaud Le Tillau
arnaud.letillau@quai-baco.com


Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production