/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 15-02-12

Zaz répond à l’annonce Cherche voix cassée un peu rock

Zaz - Quai Baco

Isabelle Geffroy, plus communément surnommée Zaz, naît à Tours en 1980. Elle commence son éveil musical auprès de Madame Catillon.

« On bougeait et on s’amusait sur « Il tape sur des bambous » de Philippe Lavil. J’adorais! C’est d’ailleurs la première chanson dont je me souviens… Et à quatre ans, j’ai déclaré à mes parents que je voulais être chanteuse! » (idolesmag.com, 18/05/10)

Leçon 1 : L’apprentissage des instruments

L’année suivante, les parents d’Isabelle, alias Isa, enfin Zaz, l’inscrivent au conservatoire de Tours où elle commence le solfège. Jusqu’à ses 14 ans, la petite musicienne en herbe se rend régulièrement au conservatoire où elle pratique aussi bien le violon, que le piano et le chant.

En 1994, elle déménage à Bordeaux. Mais contrairement aux apparences, tout n’est pas si rose dans la tête de l’adolescente.

« Ce fût une période plutôt compliquée pour moi. J’ai souffert d’une trop grande sensibilité, j’étais victime de mon mal-être, de mes pensées négatives… Et plus tu portes l’attention sur quelque chose, plus tu lui donnes de la valeur. Toute cette négativité autour de moi m’a perturbée! » (tdg.ch, 29/06/10)

L’adolescente se défoule à son sport de prédilection, le kung-fu qu’elle pratiquera une année entière.

Leçon 2 : L’apprentissage de la scène

A 20 ans, tout s’enchaine pour Zaz. Elle obtient une bourse du Conseil régional pour rentrer au CIAM (Centre d’Informations et d’Activités Musicales) de Bordeaux.

« Au CIAM, l’école de musiques actuelles de Bordeaux, la première fois qu’ils m’ont donné l’occasion de chanter sur une scène, je suis tombée dans les pommes, littéralement : en plein dans la batterie ! » (Le Monde 2, 04/04/09)

La meilleure des écoles pour une chanteuse, c’est la scène. Zaz le sait et rejoint le Pays Basque et l’orchestre Izar-Adatz avec qui elle fait la tournée des bals et des mariages. Elle restera deux années au sein de cette formation.

En 2003, le groupe Don Diego recherche une chanteuse. Ni une, ni deux, Zaz saute sur l’occasion et rejoint la formation. Ce groupe de latino-rock rencontrera une certaine notoriété notamment en participant au Festival Musiques métisses d’Angoulême.

Deux ans plus tard, en parallèle du groupe Don Diego, Zaz participe à un groupe de rap déjanté, le 4P. Leur clip de « L’Aveyron 2 » cartonne sur Internet.

Leçon 3 : L’apprentissage par soi-même

2006, c’est le grand saut pour Zaz. Elle quitte Don Diego et le 4P pour s’installer à Paris.

« En 2006, je suis arrivée à Paris. Au cabaret des Trois Mailletz, à Saint-Michel, j’ai demandé à voir le patron. Il m’a dit : ‘’Tu sais chanter quoi ?’’ – ‘’Lagrimas Negras’’. Il m’a testée en direct, devant les clients. Ça lui a plu. Je suis revenue le lendemain et le surlendemain et le sur-surlendemain, pendant un an et demi, de 23 heures à 4 heures du matin. Puis, je suis partie. J’ai un baromètre : dès que je ne suis plus bien, faut que je me casse. » (Elle, 12/11/10)

Zaz continue de vadrouiller à droite à gauche, jusqu’au jour où elle tombe sur une petite annonce de Kerredine Soltani : « Cherche voix cassée un peu rock ». Ce dernier lui écrit le titre « Je veux » avec lequel elle franchira les paliers à vitesse grand V.

En savoir plus sur Zaz

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production