/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 17-04-12

Yodelice rencontre Matthieu Chedid

Yodelice - Quai Baco

Maxim Nucci, alias Yodelice, naît le 23 février 1979 à Créteil dans le Val de Marne.

Son père est producteur et sa mère, chargée de communication en radio.

La musique est omniprésente durant toute son enfance et ce n’est pas par hasard que dès l’âge de 6 ans, Maxim s’inscrit au Conservatoire du Val de Marne pour entamer des études en musique.

Maxim Nucci, surdoué de la musique

Il n’a que 16 lorsqu’il décide de quitter la France pour l’Angleterre où il intègre le Musicians Institute de Londres, rebaptisé aujourd’hui la London Music School.

Outre-manche, il perfectionne sa pratique des instruments et se familiarise avec les techniques des studios anglo-saxons. Après deux années passées, il est diplômé du « Award Platinium » qui équivaut à la mention très bien. Musicien surdoué, il est embauché dès la sortie de ses études par son école pour devenir à son tour professeur de guitare auprès des élèves de la Musicians Institute.

Il enseigne la guitare et en même temps fonde son premier groupe, Max. Ensuite, c’est en accompagnant le groupe « Brother to Brother » lors d’une tournée en Espagne qu’il rencontre Santi, ex-batteur de la Mano Negra et directeur Général de Polygram.

Cette rencontre donne lieu à un premier passage télévisé pour Maxim Nucci qui apparait en 2001 dans l’émission Popstars. Son objectif n’est pas de décrocher un contrat mais de réaliser l’album du gagnant.

De la téléréalité au cinéma

Pendant un mois, il doit aider le groupe L5 à réaliser son album.

« J’avais 20 – 21 ans à l’époque et réaliser un album si médiatisé, je réalisais pas, je savais pas. Popstars, moi à l’époque c’est comme si on me disait stars, je savais pas, et simplement ça prend des proportions énormes. C’était une belle aventure humaine parce qu’en huit clos, la pression, l’envie de bien faire aussi. Après ça s’adresse à un public, on aime ou on aime pas… » (Musique.ados.fr)

Alors qu’il collabore avec les 5 jeunes filles, Maxim est contacté par le scénariste Philippe Lyon qui lui demande de composer la bande originale de la comédie musicale, « Alive ». Finalement, il endossera le rôle principal en plus de celui de compositeur du film de Frédéric Berthe qui sort en 2004 dans les salles.

Entre temps, côté privée, Maxim a rencontré la chanteuse Jenifer dans les coulisses d’une émission de radio et le 5 décembre 2003, le couple devient parent d’un petit Aaron.

Une carrière sinueuse

En 2006, Maxim Nucci sort son tout premier album éponyme qui ne rencontre pas le succès escompté.

« Mon premier album est quasiment mort-né. En sortant du studio, je me suis rendu compte que ce n’était pas un bon disque et que je ne l’assumais pas. Je n’ai donc pas fait de tournée. » (yodelice.skyrock.com, 02/06/09)

Après avoir composé la plupart des titres de l’album « Lunatique » de son ex compagne, Jenifer, en 2007, on le retrouve au cinéma dans le film « MR73 » d’Olivier Marchal.

Mais côté musique et sentimental, tout n’est pas rose pour Maxim qui ne sait pas comment rebondir.

Jusqu’au jour où Maxim Nucci, alias Yodelice, rencontre Matthieu Chedid.

« Mathieu est un artiste que j’admire énormément. Généreux musicalement et en tant qu’être humain. Il m’a aidé à donner une impulsion à mon projet. C’était à un moment où je n’étais pas très bien dans ma vie et j’avais enregistré les quatre premières chansons de Yodelice, celles qui ont inspiré le personnage. Il a craqué dessus, il m’a invité en première partie sur des dates de Vanessa Paradis. » (nrj.fr, 09/07/09)

L’homme à la coupe de cheveux bizarre est d’une grande utilité pour le mec à la plume et au chapeau.

Après s’être exilé en Espagne dans « La Casa Yodelice » pour composer de nouvelles chansons, il se rend à Los Angeles où il enregistre l’album « Tree Of Life ».

Le projet Yodelice, qui tire son nom de la maison où ont été écrites la plupart des chansons, est né.

Sur ce premier album, on retrouve de très grands noms comme Abraham Laboriel Jr (batteur de Paul Mc Cartney et Eric Clapton) et les cuivres de Beck.

Pour la réalisation du clip de son single, « Sunday With The Flu », Yodelice fait appel à un certain Guillaume Canet.

En savoir plus sur Yodelice

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production