/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 06-03-12

Les Wampas et leur clip Petite Fille sont sur M6

Les Wampas - Quai Baco

Didier Chappedelaine, alias Didier Wampas, naît le 19 février 1962 à la Clinique des Métallos à Paris.

Sa mère est Spézetoise (Spézet est un petit village de 2000 habitants dans le Finistère) et son père normand. Mais la famille Chappedelaine s’installe à Villeneuve-la-Garenne puis à Saint-Denis.

Jusqu’à l’âge de 15 ans, Didier passe toutes ses vacances scolaires en Bretagne dans la ferme familiale.

Quand Didier Chappedelaine devient Didier Wampas

Tout petit, Didier est passionnée de musique et dès l’âge de 2 ans il demande à sa mère de lui acheter son premier vinyle.

« J’ai demandé à ma mère de m’acheter un 45-tours de Claude François qui s’appelait Laisse-moi te tenir la main. Plus tard, j’ai appris que c’était une reprise des Beatles… Mais je n’ai jamais renié Claude François ! Pendant ses concerts, il n’hésitait pas à se mettre torse nu, à se jeter sur les gens ou à se rouler par terre. C’est lui qui m’a donné envie de faire de la scène ! » (Epok, mars 2006)

Adolescent, le petit Didier a du mal à se faire des amis. Personne ne l’invite aux booms ni même aux foots. Du coup, c’est devant la télé ou en écoutant la radio qu’il passe le plus clair de son temps. C’est d’ailleurs l’émission « Yéyé Story » sur Europe 1 qui va lui faire découvrir le rock’n’roll. Rapidement, Didier devient fan de cette musique. L’émission « Pogo » sur Europe 1 lui permet d’entendre les premiers morceaux punks.

Le plus grand groupe de rock au monde

En 1983, Didier décide de former son propre groupe qu’il nomme les Wampas. Le groupe, même s’il ne sait pas très bien jouer, se définit rapidement comme « le plus grand groupe de rock au monde ».

Ils font leur premier concert le 21 juin 1983 lors de la Fête de la Musique au square Bobillot à Paris.

L’année suivante, les Wampas sortent leur premier 45 tours « Creepy Crawley ». C’est l’éclosion d’une nouvelle scène musicale en France autour de groupes comme La Mano Negra, Les Satellites, Parabellum et bien sur les Wampas.

« Mon meilleur souvenir reste celui du jour où j’ai enfin tenu notre premier 45 tours dans les mains. Je me revois encore gare du Nord, dans le wagon du train de banlieue qui me ramenait chez moi. J’avais enfin fait des trucs dans ma vie, je et savais exactement comment j’allais occuper les années à venir. J’étais quelqu’un. J’existais. » (Rolling Stone, mars 2006)

Le groupe se démarque des autres formations grâce à Didier, leur chanteur charismatique, mais également grâce à leurs paroles légèrement décalées (« Ma p’tite amie est nazie / Que va dire ma maman ? »).

En 1985, le guitariste Marc Police rejoint les Wampas. Entre les tournées à travers la France, le groupe sort un nouveau 45 tours, « Dracu Bop ».

L’année suivante, les Wampas sortent leur premier album autoproduit, « Tutti Frutti ». Avec un son psychobilly, des paroles composées majoritairement d’onomatopées, une voix suraigüe et à la limite de la justesse, les Wampas parviennent à se faire remarquer.

Le rock, c’est tout à fond

Ils continuent de tourner dans les bistrots et caves, notamment dans le XXème arrondissement de Paris.

En 88, c’est la sortie du deuxième album des Wampas, « Chauds, Sales et Humides ». Ce titre à lui seul résume plutôt bien les concerts du groupe. C’est d’ailleurs sur scène que le groupe parvient à se forger une solide réputation. Il faut dire que les performances scéniques de Didier ne passent pas inaperçues…

En 1990, le groupe sort son premier véritable album non autoproduit, « Les Wampas Vous Aiment » avec comme slogan « Le rock, c’est tout à fond ».

Pour la première fois le groupe dispose d’un budget important pour produire l’album. Sur cet opus, on retrouve de nombreux classiques du groupe : « Tataratatata », « Ce soir, c’est Noël », « Quelle joie le Rock’n’Roll », et « C’est facile de se moquer ».

Le groupe tente de se faire connaitre à travers les médias jusqu’au jour où M6 diffuse le clip de « Petite Fille ».

Avec ce succès médiatique, les Wampas commencent à attirer du monde sur scène et le groupe organise une nouvelle tournée qui les emmène sur la scène du Printemps de Bourges, au Bataclan mais également au Japon où Didier Wampas et son band font la première partie de la Mano Negra d’un certain Manu Chao

En savoir plus sur Les Wampas

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production