/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 19-03-12

Suprême NTM pose sur Rapattitude

Suprême NTM - Quai Baco

Le Suprême NTM naît de nuit sur la ligne de métro n°13.

Bruno Lopès, a.k.a, Kool Shen et DidierJoeyStarrMorville sont en train de repeindre à la bombe la dernière rame de métro qui rentre sur Saint-Denis quand un certain Jhonygo monte à bord.

Jhonygo, c’est le tout premier rappeur à avoir sorti un maxi en France.

 

JoeyStarr : « On ne l’appréciait pas vraiment. Et voilà qu’au fil des stations, Jhonygo se met à nous tenir un discours de naze. Il se met à nous expliquer que, contrairement au graffiti, le rap est une branche du hip-hop réservée à une élite. Alors là, il avait réveillé un monstre. On est rentré à Saint-Denis avec Kool Shen. Le soir même, dans la cuisine de ses parents, on a commencé à écrire des conneries. » (Mauvaise réputation, Joeystarr avec Philippe Manœuvre, Flammarion, 2006)

Premiers textes, premiers noms

Ils écrivent quatre textes ce soir-là. Le premier s’appelle « Par ma voix/Par ses scratches » et le dernier « J’ai le toucher Nique Ta Mère ». Tous les textes qui suivront seront édités, tous sans exception.

Mais l’heure n’est pas encore au succès dans le rap. Les deux ex-breakers favorisent toujours le graff. Sauf que plus ça va et plus ils consacrent du temps à écrire des textes avant de partir en virée. Le plus souvent, ça se passe dans la cuisine de Franck Loyer, alias DJ S.

JoeyStarr : « Nous n’avons pas de flow, mais une dynamique. Nous hurlons des textes posés sur des BPM super rapides, à la mitraillette.» (Mauvaise réputation, Joeystarr avec Philippe Manœuvre, Flammarion, 2006)

Si Kool Shen et JoeyStarr commencent à poser, le groupe n’a pas encore de nom. Cela change en fonction des gens avec qui ils se trouvent. Avant d’être connu, le Suprême s’est appelé Da Red Chiffon ou Line B Kingz par exemple. En 1989, NTM est encore rattaché au groupe Assassins. C’est en sa compagnie que le Suprême fera ses premières scènes.

Première radio, premier concert

C’est en 1990 que le groupe monte en puissance. Les choses sérieuses commencent sur Radio NovaKool Shen et JoeyStarr sont invités à poser des freestyles entre 20 heures et minuit.

JoeyStarr : « Nos irruptions chez Nova étaient toutes bâties sur la même structure, comme un cérémonial : virer tout le monde du studio, pas le temps de jouer avec vous, confisquer les micros, taper le freestyle et se cas­ser direct. » (Mauvaise réputation, Joeystarr avec Philippe Manœuvre, Flammarion, 2006)

Le premier concert d’NTM en juillet 1990 à l’Élysée-Montmartre est une tuerie. Tout est là : le flow, le jeu de scène les cris de Joey, … Le public est aussi au rendez-vous, ce sont des connaissances fédérées grâce au graffiti.

Une seconde proposition ne tarde pas à venir. Kool Shen et JoeyStarr mettent le feu à Ornano sous les yeux avertis de Philippe Ascoli qui représente la maison de disque Remark Records/Polydor. Ascoli les convoquent quelques jours plus tard.

JoeyStarr : « À mesure que le rendez-vous avec Ascoli approchait, nous nous prenions la tête pour faire une maquette. La chose mérite d’être signalée car c’était la première et la dernière fois de notre histoire que nous faisions une maquette. Nous sommes arrivés chez Ascoli qui a mis la cassette dans son lecteur. Ses pre­miers mots ont été rassurants : « Franchement, c’est super bien. Par contre, ça vous intéresserait si je vous proposait un parolier ?« . Je me suis lèvé en continuant à discuter : ‘’Tiens, fait voir la cassette…’’ Il me l’a rendue. Nous sommes partis tous les trois en courant. D’un trait, sans même nous concerter. Ascoli a essayé de nous revoir, nous ne nous sommes jamais revus. » (Mauvaise réputation, Joeystarr avec Philippe Manœuvre, Flammarion, 2006)

Première télé, premier enregistrement

Une autre maison de disques s’intéressent au duo : la maison Carrère. Sur place, ils rencontrent Sébastien Farran, un stagiaire qui leur déconseille de signer et qui deviendra plus tard leur manager. En attendant, le tout premier manager d’NTM, c’est Franck Chevallier, un attaché de presse de Jean-Paul Gauthier. Franck fait programmer le groupe dans les soirées Zoopsie à Bobino et sa femme, Nina Hagen, chroniqueuse punk sur Canal +, lui permet de se montrer à la télé pour la première fois. Ça se passe dans l’émission « Mon Zénith à moi », le 18 février 1990.

JoeyStarr : « Seul Canal Plus osait nous appeler Nique Ta Mère. Quand nous faisions d’autres émissions, sur le service public notam­ment, les présentateurs étaient terrifiés. Ils prétendaient à l’an­tenne que NTM étaient les initiales de Le Nord Transmet le Message. » (Mauvaise réputation, Joeystarr avec Philippe Manœuvre, Flammarion, 2006)

Malgré une apparition à la télé, NTM ne touche pas encore un public assez large. Jusqu’au jour où sort la compilation « Rapattitude », produite par Label Noir. NTM y pose le titre : « Je rappe » et part en tournée en province avec les autres artistes du disque. La tournée s’achève à Bobino dans une salle comble.

Première maison de disques, premier maxi

Dans la course aux talents, c’est la maison de disques Epic, bientôt rachetée par Sony, qui touche le jackpot en faisant signer Kool Shen et JoeyStarr en juillet 1990.

JoeyStarr : « Notre pourcentage est très avanta­geux, et l’avance me pétrifie. Comme Kool Shen, je reçois un chèque de 10 000 francs. Quand on me donne ce chèque, je le glisse dans ma poche sans avoir réellement l’intention de revenir. Dans ma tête, j’ai fait un casse, tout va bien, salut les mecs, vous ne me reverrez pas. Plus carté­sien, Kool Shen saura me convaincre qu’il y a un disque à faire. » (Mauvaise réputation, Joeystarr avec Philippe Manœuvre, Flammarion, 2006)

L’enregistrement et la sortie de leur premier maxi « Le Monde De Demain » suivent aussitôt. L’EP se vend à plus de 50 000 exemplaires, une vraie performance à cette époque où le rap connait tout juste ses premiers balbutiements. Coïncidence ou pas, les célèbres émeutes de Vaulx-en-Velin et autres manifestations lycéennes à Paris surgissent quelques jours plus tard.

Le premier album du Suprême ne tarde pas. Il sort en juin 1991. La tournée en France et à New-York se termine en apothéose le 24 janvier 1992 : le Zénith est plein à craquer et le public déchaîné.

En savoir plus sur NTM

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production