/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 21-02-12

Sly rencontre Leeroy avant de monter le Saïan

Sly Johnson - Quai Baco

Silvère Johnson, plus connu sous le pseudo Sly, naît dans le 15ème arrondissement de Paris le 26 juin 1974.

Il grandit à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine, où son père lui forge l’oreille aux sons du jazz et de la soul. Car le père de Sly est un fana de musique. Il enregistre sur un magnéto à bande ses émissions de radio favorites où passent James Brown, Johnny Pacheco, Sarah Vaughn, Otis Redding.

Sly se fait la voix, dès 7 ans, sur ce même instrument, mais c’est vers la danse que son coeur penche en premier

« J’ai dansé pendant 6-7 ans. A l’époque, il n’y avait pas de cours de danse hip-hop, on était dans une salle avec nos petits postes et on faisait nos délires. » (Rap, novembre 2000)

Arrivé en troisième, Sly abandonne définitivement l’école et prend une claque en découvrant the Fat Boys.

« Le premier choc musical, c’est Fat Boys. C’était un groupe de 3 personnes. Groupe de rap des années 80, les précurseurs de l’human beat boxing. C’est une des premières choses qui m’a vraiment interpellé dans la musique hip hop. Ça a été mon commencement dans la musique. » (soulvibration.fr, 20/01/08)

Les rencontres forment la jeunesse

En 1995, de retour à Montrouge après son service militaire, Sly intègre le groupe Agent Secret avec qui il fait ses premiers vrais pas sur scène.

« C’était mon premier groupe. Eux me connaissaient pour le beat box et ils ont fait appel à moi. Ils m’ont mis un texte devant les yeux et m’ont demandé de rapper. Je faisais vraiment ça pour m’amuser. Ça me faisait délirer d’imiter les rappeurs américains. » (soulvibration.fr, 20/01/08)

Pourtant, Sly a du talent, un vrai talent. De fil en aiguille, il va rencontrer toujours plus de monde, franchir toujours plus de nouvelles portes.

D’abord celles du mix, grâce à DJ Ewone de Générations 88.2 qui lui transmet sa passion. Puis celles du groupe Simple Spirit qu’il forme avec Sir Samuël.

Jusqu’au jour où, en 1997, il fait la connaissance de Leeroy, alors sur scène dans une MJC à Bagneux.

« Je voyais un mec qui faisait du ragga comme jamais j’en avais entendu. Il rappait comme c’était pas permis ! » (Rap, novembre 2000)

Deux semaines plus tard, les deux chanteurs se croisent à nouveau à un concert d’Explicit Samouraï. Leeroy invite Sly à monter sur scène.

« On a fait un freestyle et quelqu’un nous a remarqué dans le public. On a ainsi pu participer à la compilation qui se faisait au studio Nomad où on a rencontré DJ Gun. » (Rap, novembre 2000)

Cette compil, c’est le point de départ d’une toute nouvelle aventure : celle du Saïan Supa Crew. La fine équipe naît de la fusion de trois groupes : Explicit Samouraï (composé de Leeroy et de Specta), OFX (Vicelow, Feniksi et KLR) et Simple Spirit (Sir Samuel et Sly).

En savoir plus sur Sly

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production