/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 08-03-12

Sia fait partie de la BO de Six Feet Under

Sia - Quai Baco

Sia Furler naît le 18 décembre 1975 à Adelaïde, en Australie.

Ses parents sont musiciens et jouent dans un groupe rockabilly dénommé, The Soda Jerks.

« A 5 ans, je suis allée voir mon premier concert. C’était les ‘’Stray Cats’’. J’étais au premier rang. J’avais mis des écouteurs énormes, un peu comme ceux des gens qui travaillent dans les aéroports. » (vh1.com, 08/01/08)

Des Bangles à Stevie Wonder…

A 11 ans, c’est plutôt au son des Bangles que Sia forge sa culture musicale. « Different Light » est le premier album que la jeune Sia s’achète avec son argent de poche.

Cette même année, Sia va croiser une de ses idoles grâce à un ami de son père, Colin Hay (membre du groupe Men at Work).

« Colin vivait à New York, et j’avais 11 ans. Nous sommes allés dîner à la ‘’Tavern On The Green’’. Nous étions en train de manger et Stevie Wonder était là. J’étais vraiment choquée parce que à ce moment là, ‘’I Just Called To Say I Love You’’ était numéro un. Comme Colin était assez célèbre, il a réussi à me le présenter. » (synthesis.net, 07/01/08)

Vive le karaoké !

Mais à cette époque, Sia n’a pas du tout l’ambition de devenir chanteuse. C’est complètement par hasard, lors d’un karaoké, que Sia va découvrir sa propre voix.

« J’étais dans un bar karaoké en Italie. Je me suis levée et j’ai chanté. Je n’aimais aucune des chansons qu’ils avaient donc je leur ai dit de taper des mains et j’ai chanté ‘’Lean On Me’’ de Bill Withers. » (Gigwise.com, 17/12/07)

En 1992, Sia poursuit sur sa lancée et intègre son premier groupe de jazz-funk, Crisp. Le groupe fait une tournée en Australie mais son album autoproduit ne s’écoule qu’à 1000 exemplaires.

Qu’importe pour Sia, si ce n’est pas avec Crisp qu’elle parviendra à devenir chanteuse, elle va tout faire pour y parvenir seule, comme une grande !

Sia se décrispe

Pour cela elle s’en donne les moyens, elle voyage au Japon, en Thaïlande et va même enregistrer quelques essais de voix pour le groupe Jamiroquai.

« Je suis allée chanter et enregistrer quelques trucs pour Jamiroquai, il m’a payé etc… Mais après, il a dit que ma voix était trop distinctive, et il ne l’a jamais utilisée. C’est sans doute mieux ainsi. Il était vraiment gentil avec moi quand je commençais à chanter, il m’a même donné de l’argent pour m’aider à payer mes factures. Il voulait lancer son propre label et me signer mais ça ne s’est jamais fait. On ne s’est jamais revu depuis. » (Yousingiwrite.blogspot.com, 03/03/08)

En 2000, Dan, son petit ami décède dans un accident de voiture. Sia décide de revenir à Londres.

Elle sort son premier single en solo, « Taken For Granted » qui connait un très bon départ dans les charts anglais, mais la maison de disques n’assure pas et son album « Healing is difficult » tombe rapidement aux oubliettes.

« Leur principale occupation, c’était de dealer de la coke, j’avais vraiment l’impression de me faire avoir. J’ai eu un tube avec ‘’Taken For Granter’’, mais après ça n’a pas marché parce qu’ils n’ont sorti l’album que 6 mois après la sortie du single. » (Gigwise.com, 17/12/07)

Scène finale

En 2001, Sia chante sur deux chansons (« Destiny » et « Distractions ») de l’album « Simple Things » de Zero 7. A sa sortie, l’album est un véritable carton et Sia devient, sans s’y attendre, la voix fédératrice du groupe phare de la scène downtempo anglaise.

Après une tournée, le groupe Zero 7 sort l’album « When it Falls » avec Sia au chant. Lors de la dernière date de la tournée, Sia se retrouve sur scène avec un invité de renom pusique Beck en personne a demande au manager du groupe s’il peut chanter avec la jeune chanteuse sur scène.

Beck et Sia interpréteront « You’re The One That I Want » de Grease.

En parallèle de son aventure avec le groupe Zero 7, Sia decide de sortir un nouvel album solo, « Colour The Small On » en 2004.

Malgré l’intensité émotionnelle présente dans « Colour The Small One », Sia pensait qu’elle était sur la bonne voix, mais son label, Island, a vu les choses autrement et la laisse tomber.

Jusqu’au jour où la chanson « Breathe Me » de Sia fait partie de la BO de la série « Six Feet Under ». Sa carrière solo est totalement relancée !

« Je pense que la chanson ‘’Breathe Me’’ lorsqu’elle est passée dans l’épisode final de ‘’Six Feet Under’’, a permis de lancer ma carrière solo. Je remercie vraiment la personne qui a choisi les musiques pour ‘’Six Feet Under’’. » (Yousingiwrite.blogspot.com, 03/03/08)

En savoir plus sur Sia

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production