/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 27-03-12

Shaka Ponk quitte Berlin pour Paris

Shaka Ponk - Quai Baco

Le groupe Shaka Ponk se compose de : Frah (chant), Samaha (chant), CC (guitare), Mandris (basse), Steve (claviers) et Ion (batterie).

Il ne faut pas non plus oublier Mister Goz leur célèbre singe !

C’est en 2003 que Frah et CC montent leur propre boîte de 3D et webdesign.

Frah et CC adoptent un singe

Ensemble, ils s’amusent à mettre en scène un singe en 3D mi-guerrier et mi-sage. Cette création prend vie petit à petit et inspire le duo à créer un groupe rock autour de ce leader virtuel.

Frah : «Je suis à l’origine du groupe mais je ne voulais pas rester dans une ambiance « Moby », un mec qui fait des morceaux tout seul et puis quand il a besoin de gens il prend des instrumentistes. Je voulais que d’autres personnes partagent une aventure forte et apportent leur énergie, leurs idées. » (ruchemania.fr, 18/11/2006)

Le duo est rapidement rejoint pas un bassiste puis un batteur. Shaka Ponk apparaît sur la bande originale du film « Dédales » de René Manzor avec le titre « Spit ».

Peu de temps après, la marque Fanta sélectionne leur titre « Hell’O » pour illustrer une de leur publicité.

Déménagement à Berlin

En 2004, le groupe décide de s’installer à Berlin.

Frah : « Ça n’a pas été facile de s’installer à Berlin. Les nanas, pour ceux qui en avaient, n’ont pas digéré le truc, la famille a eu du mal à comprendre, même les copains… Sans le vouloir, on a fait un pied de nez à notre vie en France. On s’est retrouvés là-bas, on était un peu paumés, il fallait repartir à zéro. » (ruchemania.fr, 18/11/2006)

Cette nouvelle vie berlinoise les entraine à se produire davantage en concert où l’on retrouve le groupe en première partie de Korn, Mudvaine, Excilia, Skin, The Boss Hoss et Such A Surge.

Frah : « Le vrai pied c’est d’arriver en première partie et de réussir à faire gueuler 6000 personnes alors que tu es censé partir le plus vite possible. Là tu te dis que tu as fait ton boulot. » (ADN Sound, 13/02/2009)

En 2006, Shaka Ponk signe avec le plus gros label indé d’Europe, Edel. Avec une liberté artistique totale, le groupe sort son premier album « Loco Con Da Frenchy Talkin’ ».

Le groupe enchaîne sur une tournée européenne où leur singe virtuel Mister Goz occupe de plus en plus de place sur scène.

Retour aux sources

Malgré une reconnaissance importante sur la scène européenne, Shaka Ponk éprouve des difficultés à se faire connaître dans leur pays natal. Jusqu’au jour où, en 2007, le groupe décide de retourner en France et de repartir à zéro.

« Quand nous sommes revenus sur Paris, c’était pareil, sauf que nous parlions la langue. On n’avait plus rien : plus de nanas, plus d’apparts, pas de boulots… Il y avait juste nos familles et quelques potes. C’est cette mise en danger qui nous a permis de faire un deuxième album. » (metalsickness.com, 07/11/09)

Shaka Ponk signe rapidement un contrat avec Tôt ou Tard et sort en 2009 leur deuxième album « Bad Porn Movie Trax » qui leur permet d’être nommé aux Victoires de la Musique dans la catégorie « Révélation Scène ».

En savoir plus sur Shaka Ponk

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production