/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 06-03-12

Ray LaMontagne joue devant le gouverneur du Maine

Ray Lamontagne - Quai Baco

Raymond Charles Jack LaMontagne naît le 18 juin 1973 aux États-Unis, à Nashua dans le New Hampshire. Il tire son nom de famille de ses grands-parents paternels, des Canadiens francophones.

Ce père fait partie des salops qui battent leur femme et abandonne leurs enfants. Le petit Ray est ainsi livré à sa mère peu après la naissance. Son enfance est rythmée par les déménagements, la famille étant obligée d’aller de villes en villes pour trouver un emploi et un logement.

« Ma mère est partie de chez elle à 13 ans. Elle n’était pas prête à avoir des enfants, mais elle en a eu six, tous de pères différents. En 20 ans, j’ai dû parler à mon père pendant… une minute et demie. Beaucoup de gens vivent dans un état grave de pauvreté ; nous faisions partie de ceux-là. De l’Utah au Maine, nous avons vécu dans une multitude de domiciles inhabituels : dans la cour des amis de ma mère, dans des voitures et des tentes, dans un ranch au Tennessee et même dans une coopérative de poulets au New Hampshire. Ce fut parfois angoissant parce que nous étions continuellement plongés dans l’instabilité. » (voir.ca)

Le père de Ray est musicien. Pour cette raison, le futur chanteur met un point d’honneur à ne pratiquer aucune activité musicale durant son enfance.

Sa scolarité est plutôt chaotique.

« Je n’ai pas du tout aimé l’école. J’étais toujours le nouveau car nous déménagions souvent. Je ne me suis jamais engagé. J’étais un inadapté, un farfelu qui participait toujours aux bagarres. Ce n’était pas une période agréable. » (chroniqueindie.blogspot.com)

Malgré tout, il obtient son diplôme et quitte la famille aussitôt après le lycée.

Le déclic musical sur un radio-réveil

En 1994, Ray est rendu à Lewinston, dans le Maine. Il travaille pour une usine de confection de chaussures. Un jour, c’est la révélation.

« Quand j’ai entendu ‘’Tree Top Flyer’’, j’ai sauté de mon lit pour écouter le morceau. Quelque chose dans cette chanson m’a touché. Je ne suis pas allé au travail ce jour-là. Je suis allé chez le disquaire et j’ai acheté l’album ‘’Stills Alone’’ de Stephen Stills. Je l’ai écoute, ça m’a transformé. » (Independent.co.uk, 18/06/06)

A tel point qu’il abandonne aussitôt son travail de manutentionnaire. Il décide de tout faire pour vivre de la musique. Le problème : il n’a aucune culture musicale. Impossible pour sa mère d’acheter des disques quand il était enfant. Toutes les affaires de la famille tenaient dans un coffre de voiture.

« Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la musique, j’avais énormément de retard à rattraper. J’ai appris à jouer sur l’album ‘’Stills Alone’’, puis j’ai commencé à écouter Crosby, Stills & Nash. Ensuite, j’ai découvert Joni Mitchell, Bob Dylan, Neil Young, The Band, Ray Charles, Otis Redding. J’ai trouvé beaucoup de joie et de réconfort dans la musique. Dès lors, j’ai su que je voulais chanter, mais en même temps c’était un projet insensé parce que je n’avais jamais adressé la parole à quiconque de ma vie. Je suis quelqu’un de sévèrement introverti. » (voir.ca)

Pendant cinq ans, l’artiste en herbe travaille dur. La foi, les efforts et la passion sur son nouveau chemin de vie finissent par payer. Il parvient à enregistrer une dizaine de compos en 1999. Le voici maintenant avec une démo qu’il peut envoyer un peu partout pour décrocher des petits contrats dans les salles locales.

« Les conditions de concerts n’étaient pas vraiment idéales. La lumière était pauvre, le son était horrible. Je détestais ça. » (Independent.co.uk, 18/06/06)

Ray LaMontagne est sur scène, mais il galère toujours. Jusqu’au jour où il joue pour une fête d’entreprise devant le gouverneur du Maine. Celui-ci est séduit par le talent de Ray et lui ouvre les portes de l’industrie musicale.

Tout va alors très vite pour le jeune chanteur. Sorti de nulle part, il gravit rapidement les échelons sans même devoir faire de compromis ou se battre pour obtenir ce qu’il veut. Jusqu’à enregistré un premier album à Los Angeles, en 2004. « Trouble » est produit par Ethan Johns. Il sort le 25 octobre 2004 en s’écoulant à plus de 250 000 exemplaires.

En savoir plus sur Ray LaMontagne

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production