/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 07-03-12

Raphael rencontre Caroline Manset

Raphael - Quai Baco

Raphael Haroche naît le 7 novembre 1975 à Boulogne, en banlieue parisienne.

Ses parents sont tous deux avocats. Son père est russo-marocain et sa mère, argentine.

Ce mélange de cultures va énormément influencer le jeune Raphael.

 

« Quand tu viens d’une famille qui a beaucoup voyagé, qui a dû plusieurs fois tout abandonner, peut-être que tu t’attaches moins aux choses matérielles. Etre enraciné donne sans doute une vision du monde assez différente. » (NRJ Live)

Dès son plus jeune âge, Raphael est plongé dans le milieu de la musique que ce soit les rythmes sud-américains, les artistes anglais de l’époque comme Bowie et son « Last Dance », Simon & Garfunkel ou même « La Petite Cantate » de Barbara que sa maman lui chante avant de s’endormir.

« David Bowie, c’est quelqu’un que j’ai découvert très jeune, j’entendais « Modem Love » à la radio, à la télé et je trouvais ça génial ! Il était là, avec ces cheveux blonds, il faisait des clins d’oeil à la Tom Cruise ! Je me suis dit : « C’est génial comme métier, ce mec est génial et j’aimerais bien faire ce métier ! ». » (Musicactu.com, avril 2003)

A 8 ans, Raphael écrit ses premiers textes et deux ans plus tard il se met à la guitare, tout seul comme un grand.

Au lycée, il intègre son premier groupe mais c’est beaucoup trop de contraintes pour le jeune Raphael qui préfère largement composer sa propre musique en solo avec l’aide de son ordinateur et de samplers.

Ses études, il les laisse tomber rapidement. Après trois jours passés à Hypokhâgne, il se réoriente en fac de droit pour finalement abandonner les amphis pour se consacrer à sa musique.

« Je suivais mes études en dilettante, ce que je voulais, c’était faire de la musique. » (La Provence, juin 2003)

Raphael bosse pendant trois années sur son projet solo. Pour pouvoir payer son loyer et de quoi manger, il obtient quelques rôles de figurants au cinéma et participe à quelques séances photos en tant que mannequin mais tout cela avec un objectif purement alimentaire.

Jusqu’au jour où Raphael rencontre Caroline Manset, la fille du trop discret Gérard Manset. Cette dernière devient son manager et l’incite à présenter une maquette auprès de maisons de disques.

« C’est du boulot dans ma chambre, pendant un certain nombre d’années à écrire des chansons, à faire en sorte que la musique porte les mots ou que les mots portent la musique, à vraiment avoir une espèce d’exigence, essayer d’être content de moi, de ce que j’ai fait et puis ensuite je vais démarcher la maison de disque, je signe un contrat… » (On ne peut pas plaire à tout le monde, 2001)

L’année 1999, c’est le déclic pour Raphael. Premier rendez-vous avec une maison de disque (EMI), première signature, premier album « Hôtel de l’Univers » suivi d’une première nomination aux Victoires de la Musique en tant que Révélation de l’année.

En savoir plus sur Raphael

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production