/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 23-04-12

Peter Von Poehl vient faire un stage à Paris

Peter Von Poehl - Quai Baco

Le suédois Peter Von Poehl naît en 1973 d’une mère suédoise et d’un père d’origine allemande.

Tout petit, Peter est bercé par la musique.

Rapidement, il se met à jouer du piano puis de la guitare dès ses 11 ans, qu’il apprend de manière autodidacte.

« Petit je chantais dans une chorale et le répertoire de Noël était fantastique. Imaginez la scène : un matin sombre de décembre, des enfants en robe blanche, une bougie à la main. Si ce n’est pas romantique ça ! » (ISA, septembre 2006)

Un Suédois à Paris

Dès ses 15 ans, Peter Von Poehl intègre ses premiers groupes de musique dans un style plutôt rock garage. La musique devient de plus en plus omniprésente dans la vie du suédois. A ses 22 ans, Peter passe le concours pour intégrer une école musicale à Londres mais l’aventure va rapidement tourner au vinaigre.

« Je venais juste d’être admis à l’école de musique de Londres et j’ai passé l’été là-bas pour essayer de m’habituer à la ville. Je l’ai haïe et j’ai décidé de laisser tomber cette idée. Je suis rentré en Suède et j’ai formé un groupe. » (Epok, mai 2006)

De retour en Suède, il poursuit néanmoins des études dans ce domaine de prédilection et obtient un diplôme en musicologie.

En tant que jeune suédois sans emploi, Peter parvient à obtenir une bourse européenne qui lui permet, en 1998, de débarquer en France sans véritablement savoir de quoi son avenir sera fait.

Merci Bertrand Burgalat

Jusqu’au jour où Peter Von Poehl effectue un stage dans les studios Tricatel à Paris. Ce stage, il le doit en grande partie à Bertrand Burgalat, fondateur du label. Entre les deux garçons, une amitié s’instaure. Ce dernier décide de l’engager en tant que guitariste au sein d’un backing band qui nommé AS Dragon avec lequel il accompagnera de nombreux artistes comme Michel Houellebecq, Alain Chamfort et Burgalat lui-même.

En 2001, alors qu’AS Dragon décide de faire le grand saut et de lancer sa propre carrière, Peter Von Poehl quitte le groupe pour lui aussi tenter sa chance, mais en solo.

« Quand il a été question de devenir un vrai groupe c’était moins mon truc. L’ambiance était un peu chaotique, assez horrible. En octobre, je suis parti à New York, mon départ s’est fait très naturellement, les autres ont continué leur chemin. » (Rock & Folk, juillet 2006)

Après plusieurs années à composer et collaborer avec différents artistes, Peter Von Poehl sort enfin son premier album en 2006, « Going to where the tea trees are » où l’on retrouve le superbe single « The Story Of The Impossible ».

En savoir plus sur Peter Von Poehl

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production