/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 21-02-12

Patrice fait la première partie de Lauryn Hill

Patrice - Quai Baco

Patrice Bart-Williams naît le 9 juillet 1979 près de Cologne, en Allemagne. Sa naissance coïncide avec la disparition de son grand-père. Il est alors surnommé Baba Tundé, la traduction de « retour des vieux » en Haoussa.

Le Haoussa est la langue africaine de son père, originaire de Sierra Leone. C’est un écrivain activiste reconnu : Gastor Bart-Williams. La mère de Patrice, quant à elle, est allemande.

Très tôt, Patrice se forge une culture musicale éclectique. Son père écoute du blues, de la musique africaine (Fela Ransome Kuti, King Sunny Ade), du reggae (Max Romeo & the Upsetters, Burning Spear), alors que sa mère écoute plutôt Bob Dylan ou le jazz de Billie Holliday.

En 1990, Patrice est âgé de seulement 11 ans lorsque son père décède.

Bob, ô my Lord

L’année suivante, il découvre un mythe qui ne le lâchera plus.

« Ma sœur m’avait donné une cassette. Sur une face, il y avait Bob Marley, sur l’autre la musique de The Rocky Horror Picture Show. Au début, j’ai écouté les deux, puis je n’ai plus écouté que la face avec Bob Marley. C’est lui qui m’a touché, pas le reggae. Mais il m’a ouvert à cette musique. »

Comme tout bon musicien en herbe qui se respecte, Patrice fait ses premières gammes dans sa chambre. Il compose et écrit plus qu’il ne chante. Il n’aime pas le devant de la scène et préfère être encouragé pour la qualité de ses textes.

Patrice joue ainsi avec plusieurs formations, jusqu’à l’âge de 17/18 ans, mais ne parvient pas à s’épanouir pleinement dans la musique.

L’aiguillage de la soul, du reggae et du hip hop

Peu avant la vingtaine, la carrière musicale de Patrice change de voie. Le jeune musicien participe à des sound systems avec de petits groupes de rap avant d’intégrer le Bantu Crew, un collectif africain qui mélange hip hop et reggae. Aux côtés d’artistes comme Don Abi, Ade ou Amaechina, il sort deux singles d’afro-beat qui cartonnent dans les charts nigérians.

« J’étais au milieu de plein d’influences. J’ai commencé à fusionner tout cela dans ma façon de chanter : le reggae, la soul, le rap, l’acoustique. C’est venu spontanément. J’ai fait des premières maquettes. Un type m’a aidé et a transmis une cassette à un producteur.» (Reggae MC, 2006)

Le producteur en question, c’est Matthias Arfmann, et la démo « You always You ». Le son de Patrice séduit Arfmann qui décide de produire avec lui un maxi : « Lions ». Patrice dévoile ainsi à la planète soul une musique teintée de mélodies où la guitare acoustique côtoie les percus. Jusqu’au jour où, en 1999, il se révèle au grand public en décrochant la première partie de Lauryn Hill, alors en tournée dans toute l’Europe.

 

En savoir plus sur Patrice

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production