/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 20-04-12

Passi insulte les flics

Passi - Quai Baco

Passi naît le 21 décembre 1972 à Brazzaville, au Congo. C’est l’avant-dernier d’une famille de sept enfants.

Il grandit au pays, entre l’école à Brazzaville et les vacances dans le village de son père ou celui de sa mère.

En 1979, la famille émigre à Sarcelles. C’est le choc pour le petit Passi qui a du mal à s’habituer au paysage bétonné de la banlieue parisienne.

Sa famille redéménage rapidement dans les tours du quartier de Lochère Jean Mermoz, puis sur la place Camille Saint Saens.

Passi est un écolier studieux. Il se découvre aussi une passion vers l’âge de 9 ans : le basket qu’il pratique chaque jour, matin, midi et soir.

Le hip hop dans ta face

Loin d’être un branleur, Passi commence à s’intéresser au rap vers 15 ans : Public Enemy, NWA, LL Cool J, etc. Il monte des premiers groupes dont T.A.B. avec Hamed Daye, Moda, Garry, ses frères ou Stomy Bugsy, un copain de lycée.

Le soir, il se fait des virées en solo à Paris pour observer ce qui se passe à la Soucoupe ou au Timis. Paris, le graff, le break, le smurf, le rap, c’est tout un univers hip-hop qui frappe Passi de plein fouet.

Avec Garry, il se produit de temps en temps le dimanche après-midi dans les boites comme le Midnight Express. Il se fait remarquer. Son pseudo d’époque : Styler MC. Il apparaît pour la première fois sur les ondes de Radio Nova en 1987, avec MC Moda et Stomy Bugsy. Ce sont les débuts du Ministère A.M.E.R., sans que personne ne le sache.

Place aux choses sérieuses

Passi, Stomy et Moda s’investissent sérieusement dans le rap vers la fin des années 80. Ils s’offrent une petite boîte à rythme et passent beaucoup de temps chez DJ Desh.

En 1988, à la MJC des Vignes Blanches, le trio monte un premier show et fonde l’association A.M.E.R., pour Action Musique et Rap. Le crew répète beaucoup et commence à tourner dans les soirées.

Alors qu’une carrière artistique lui tend les bras, Passi met un point d’honneur à suivre des études. Il entre en internat en 88, passe son bac en 91 et intègre un BTS agronomie à Nanterre.

91, c’est aussi l’année de la sortie de « Traîtres », le premier maxi du Ministère A.M.E.R..

L’année suivante, le groupe sort un premier album, « Pourquoi tant de haine », qui, s’il ne rencontre pas un grand succès, a le mérite de motiver définitivement Passi à vivre de la musique. L’artiste est inconnu du grand public jusqu’au jour où le titre « Brigitte, Femme de Flic » le traîne devant les tribunaux.

Extrait : « Aucune force d’état ne peut stopper une chienne en rut, surtout pas quand c’est la putain d’une fille de brute. C’est-à-dire d’un flic de pute. »

Les propos sont durs pour l’époque et ne plaisent pas vraiment aux autorités. Le second album, « 95200 », sorti en 94, est salué par la critique et met un peu d’huile sur le feu. Passi se met l’état à dos mais le public dans la poche.

En savoir plus sur Passi

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production