/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 01-03-12

Orson enregistre dans le garage d’un copain

Orson - Quai Baco

Sur le papier, Jason Pebworth, George Astasio, Kevin Roentgen, Johnny Lonely et Chris Cano, les cinq membres d’Orson, sont tous nés le 4 juillet 1977 à Los Angeles. Seul Chris, le batteur, a déjà donné sa vraie date de naissance : le 5 mai 1972.

En 1998, Chris Cano intègre le groupe de Johnny Lonely, « Agnes Gooch ». Ce sont les premières notes communes du futur Orson.

Agnes Gooch ne dure pas longtemps et se dissout. Mais Chris et Johnny continuent de jouer ensemble. Ils fondent le groupe Co.

La formation officielle d’Orson s’opère à Hollywood, en 2000. Jason Pebworth et George Astasio en sont à l’origine.

Jason : « J’ai rencontré Georges et on a commencé à écrire des chansons ensemble. Puis on a vu d’autres groupes où l’on a rencontré le reste du groupe. On faisait tous partie de différents groupes à Los Angeles. On a commencé par des jam sessions et ça a plutôt bien marché. » (Start up, juillet/août 2006)

La galère californienne

Le groupe est formé, mais encore faut-il qu’il dégote des contrats. Et là, la tâche se complique. Orson vit des débuts difficiles à Los Angeles.

Jason : « On s’est fait virer d’à peu près tous les clubs de la ville ! On voulait mettre au goût du jour certains sons des années 80, mais tout le monde trouvait ça ringard. On s’est même fait bannir d’un club où jouaient Arcade Fire et tous ces groupes influencés par les années 80 ! » (Start up, juillet/août 2006)

La galère dure quatre ans. Quatre années de concerts sans la moindre proposition de contrat de la part des maisons de disques.

Jason : « On a continué à faire du rock encore et encore. Personnellement, je me disais que si je ne faisais pas ça, je ne pourrais rien faire d’autre, alors autant continuer. On voyait que même si on avait un public restreint, les gens qui aimaient notre musique l’aimaient vraiment. » (Start up, juillet/août 2006)

Le groupe ne baisse pas les bras. Il galère jusqu’au jour où il auto-enregistre un premier album dans le garage d’un copain ingénieur du son. La facture ne dépasse pas les 5 000 dollars, payée en matériel informatique.

En 2004, les cinq musiciens disposent désormais d’enregistrements. Ils les diffusent sur Myspace et laisse la magie s’opérer.

La maison de disque britannique Mercury s’intéresse au groupe et lui propose de participer au festival « In the city » à Manchester. Les musiciens, rejoints par Kevin Roentgen en octobre 2005, acceptent et signent dans la foulée leur premier contrat avec Mercury.

En savoir plus sur Orson

Copyright : SARL 40A Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com