/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 08-02-12

Muse ouvre un dictionnaire à la lettre M

Muse

Matthew James Bellamy (guitare, clavier, chant), Christopher Wolstenholme (basse) et Dominic Howard (batterie) se rencontrent tous les trois à l’école. Rien ne les prédispose à la musique si ce n’est Matthew qui vient d’une famille baignée dans la culture musicale.

Matthew est né le 9 juin 1978 à Cambridge, en Angleterre. Le petit Matt commence par apprendre le piano sous la tutelle de son père qui lui fait écouter du blues comme Ray Charles ou Robert Johnson.

Matthew : « Ma mère adorait Freddie Mercury. J’ai baigné là-dedans, dans la musique populaire. Un de mes premiers souvenirs musicaux est d’ailleurs d’entendre mon frère reprendre au piano le générique du feuilleton Dallas… Moi, j’adore l’emphase de Queen et la façon qu’ils avaient de mettre des éléments classiques dans de la pop musique. J’aimerai bien emmener Muse dans cette direction. » (Le Parisien, 13/07/06)

Christopher Tony Wolstenholme est né le 2 décembre 1978 à Rotherham dans le compté de York (Yorkshire). Il s’essaye d’abord à la guitare puis la batterie avant de finir à la basse.

Dominic James Howard est né le 7 décembre 1977 à Manchester. Vers l’âge de 11 ans, il se met à la batterie en voyant jouer un groupe de jazz dans son école.

A 13 ans, ils forment leur premier groupe de musique : Gothic Plague, puis Fixed Penalty et enfin Rocket Baby Dolls en 1996. Le nom de ce dernier est le titre d’un film japonais plus ou moins érotique que Matt et Dominic ont regardé ensemble en plein milieu de la nuit… C’est devenu le nom du groupe dès le lendemain.

Leur répertoire est alors essentiellement composé de reprises allant de Nirvana au Smashing Pumpkins.

Malgré l’apogée de la Britpop en Angleterre où les Oasis et Blur se livrent une guerre sans merci, la culture musicale des membres du groupe se tourne vers l’Outre-Atlantique.

Matthew : « Quand la Britpop et Oasis sont arrivés, ça ne m’a rien fait. Je ne sais pas pourquoi. Je ne trouvais pas ça assez passionné, je ne pensais pas que la musique devait être comme ça. C’est pour ça que nous avons commencé à écouter de la musique américaine. Elle nous semblait plus cool… » (musemessenger.com)

Leur premier concert, ils le font lors d’un concours : « The battle of the bands ». Pour l’occasion, ils se travestissent pour le show. Ils arrivent sur scène, maquillés tels The Cure. Le jury rend son verdict : ils gagnent le tremplin.

A la fin du lycée, Matthew persuade ses deux acolytes de tenter le tout pour le tout et de stopper les études. Entre répétitions et concerts, les trois membres enchainent les petits boulots. Matthew est peintre décorateur et Chris travaille dans un magasin de guitares.

En 1998, Muse rencontre le label Taste Media. Le groupe se retrouve rapidement à faire des concerts à Londres.

Jusqu’au jour où Muse ouvre un dictionnaire à la lettre « M » et s’aperçoit que le mot « Muse » est situé entre « Muscle » et « Museum ». La chanson « Muscle Museum » parue sur leur premier EP éponyme les mènera vers un succès international.

En savoir plus sur Muse

Copyright : SARL 40A Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com