/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 04-06-12

Mina Tindle rencontre JP Nataf

Mina Tindle - Quai Baco

Pauline De Lassus, alias Mina Tindle, naît à Paris en 1983.

C’est grâce à sa maman que Pauline acquière très vite le goût de la chanson mais jamais durant toute son enfance elle y envisage une quelconque carrière. D’ailleurs, Pauline n’a jamais pris de cours de musique ni même de solfège.

Elle se consacre plutôt à sa scolarité où elle poursuit des études de l’histoire de l’art puis s’oriente vers une école de communication.

En 2004, alors qu’elle effectue son premier boulot au sein de l’équipe du Festival des Eurockéennes de Belfort, Pauline se pose une question : « Pourquoi pas moi ? ». Petit à petit, l’idée de se lancer dans une carrière musicale lui trotte dans la tête et la jeune femme décide finalement d’enregistrer une, puis deux et enfin trois morceaux qu’elle met en ligne sur le site MySpace.

Rapidement, les organisateurs des Eurockéennes tombent sur ces maquettes et propose à Pauline, devenue pour l’occasion Mina Tindle, de chanter au festival Génériq en première partie de Daniel Darc.

En 2007, Mina se retrouve sur cette scène en compagnie de son ami et musicien, Maxime Chamoux, du groupe Toy Fight. Le duo fonctionne plutôt bien mais Mina souhaite développer son expérience et s’achète un billet d’avion direction New York.

Pendant ses plusieurs mois passés aux États-Unis, elle se lie d’amitié avec un batteur, Cully Symington. Tout deux vont se lier d’amitié et donner quelques concerts.

Un an passe et Mina Tindle décide de retourner en France où elle s’entoure de plusieurs musiciens. Tout en bossant sur son début de carrière solo, on retrouve la jeune chanteuse aux côtés de deux autres groupes : Toy Fight et The Limes.

« Pour Toy Fight, disons que je suis une choristo-amico-melodicaiste. Jusque là, c’était plus l’occasion de s’amuser avec eux parce que non seulement ce sont des amis, mais j’aime vraiment beaucoup ce qu’ils font. Pour the Limes, c’est différent : d’abord parce que le groupe est né d’une collaboration transcontinentale de 2 américains de Caroline du Nord, John Hale et Brent Ballantyne et de 3 français dont Orouni, David Simonetta et moi même. On a commencé par faire de la musique à distance sans même s’être rencontrés. » (Lecargo.org, 04/08/09)

Malgré ses projets parallèles, Mina Tindle a la ferme intention de développer sa carrière solo mais cette dernière tarde à décoller malgré avoir fait la première partie de Beirut au Bataclan en 2009.

Jusqu’au jour où Mina Tindle rencontre JP Nataf. Elle collabore avec l’ancien chanteur des Innocents sur son album « Clair ». Ce dernier lui donne un sacré coup de main pour travailler sur son tout premier album, « Taranta », qui sort en 2012.

En savoir plus sur Mina Tindle

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production