/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 27-06-12

Ladylike Dragons joue en concert à Aubenas

Ladylike Dragons - Quai Baco

Ladylike Dragons est un trio rock composé de Cindy Jacquemin au chant et à la basse, de Sébastien Chaillou à la guitare et aux chœurs et de Yann Forléo à la batterie.

Cindy, la chanteuse, rencontre Sébastien en 2001 dans une école de musique. Ils échangent leurs influences musicales et Cindy qui écoutait de la musique pop rock comme Ani DiFranco ou The Corrs, se met à écouter du rock façon White Stripes, Led Zep ou AC/DC… Dès cette époque, les deux compères savent ce qu’ils veulent faire de leurs avenirs respectifs : de la musique !

Dans un premier temps, ils forment le groupe Cobalt dans un style musical plutôt orienté folk que rock. C’est d’ailleurs au sein de ce groupe que Cindy se met pour la première fois à la basse car le bassiste « officiel » n’était pas souvent disponible. Yann, batteur, intègre le groupe Cobalt mais pas pour très longtemps car ce dernier se dissout peu de temps après son arrivée.

Quand le CIO fait des siennes…

Cindy, Sébastien et Yann décident de ne pas s’arrêter là et, au printemps 2006, ils forment un nouveau groupe sous le nom de The Olympic Dragons. Suite à une lettre du Comité Olympique Français, le trio originaire de Meaux se voit contraint de changer de nom, le terme « olympic » étant la propriété du Comité…

Cindy : « Le nouveau nom est venu par hasard. Après des semaines de recherches, je feuilletais un dictionnaire de synonymes anglophones et puis Sébastien venait voir ce que je faisais, et alors que je regardais la page de gauche, il a vu l’adjectif ‘’ladylike’’ sur celle de droite et a tout de suite senti que cela pouvait être le nouvel adjectif qui qualifierait « Dragons ». » (la-seine-et-marne.com, janvier 2009)

Après avoir enregistré deux EP sous leur premier nom, Ladylike Dragons décident de monter en 2008 leur propre label « Nice and Rough ».

Cette même année, ils sont sélectionnés parmi les 10 groupes français à suivre selon le magazine Voxpop. Et pour cause, le groupe ne cesse de se produire sur scène que ce soit lors des premières parties de groupes comme Kill The Young, Stuck In The Sound ou Mademoiselle K, ou bien lors de festivals comme le Bruit de Melun ou les Muzik’Elles et même un concert à Manchester (organisé par le label Babyboom Records).

Izia love Ladylike Dragons

En 2009, Ladylike Dragons remporte le concours « Ouï love Myspace » organisé par Ouï FM. Profitant de cette notoriété naissante, le trio décide de sortir dans un premier temps un EP, « Love and so on », puis son premier album « Heart Burst » au mois d’octobre.

A la suite de la sortie de cet opus, les trois dragons parcourent les routes de France et de Navarre où leurs prestations ne laissent pas le public indifférent.

Jusqu’au jour où, en 2010, Ladylike Dragons joue en concert à Aubenas. Dans le public se trouve Izia, la fille de Jacques Higelin. Elle donnait un concert quelques minutes plus tôt dans une salle voisine. Séduite par le trio, Izia leur propose de faire sa première partie lors de sa tournée.

Cindy : « On a ouvert pour Izia sur neuf dates, sachant que notre tournée en comptait une cinquantaine. Elle et son groupe se sont montrés très généreux avec nous, sans jamais nous prendre de haut, ce qui est assez rare quand tu joues avec une tête d’affiche. On a beaucoup appris à leur contact. » (albumrock.net)

L’année suivante, Ladylike Dragons sort un nouvel album intitulé « Turn The Into Gold », opus produit par Sébastien Hoog (guitariste d’Izia) et Manu Bachet.

En savoir plus sur Ladylike Dragons

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production