/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 20-02-12

Jerry Lee Lewis part en tournée avec Johnny Cash

Jerry Lee Lewis - Quai Baco

Jerry Lee Lewis naît le 29 septembre 1935 dans une famille pauvre à Ferriday, en Louisiane. Il a seulement 3 ans lorsque son frère, Elmo Jr., se fait renverser par une voiture. Le chauffeur était ivre. Elmo Jr. est tué sur le coup.

Eduqué dans la religion, le petit Jerry chante du gospel à l’église. Mais il écoute aussi en cachette du rythm’n’blues. Notamment à l’auberge malfamée de son oncle, à la périphérie de la ville.

Son enfance est décidément bercée de cultures musicales différentes. Un autre cousin lui apprend les rudiments du boogie-woogie.

Le boogie-woogie, c’est le déclic musical pour Jerry qui se met à taquiner le piano à la maison. Il développe un vrai talent. À tel point que son père l’emmène se produire sur scène dans les villes voisines. Le jeune musicien a alors à peine 10 ans.

En 1950, Jerry est envoyé dans une école baptiste fondamentaliste au fin fond de l’Amérique puritaine (Waxahachie, Texas). On y raconte que Jerry, déjà rebelle sur les bords, y fut renvoyé pour avoir chanté une version boogie-woogie d’un cantique gospel.

L’année suivante, à seulement 15 ans, Jerry Lee Lewis épouse la fille d’un pasteur, Dorothy Barton. Mais à peine deux ans plus tard et avant même d’avoir bouclé son divorce, il se marie avec une autre femme, Jane Mitcham, la mère de son premier fils, Jerry Lee Jr.

Retour à la musique et en 1956, quand il auditionne chez Sun, le label qui vient tout juste de lancer un certain Elvis Presley. Il enregistre « Crazy Arms », une chanson country à succès de Ray Price. Le titre est publié sous un nom d’auteur…particulier : « Jerry Lee Lewis and his pumping piano ».

1956, c’est l’année de la consécration pour ce trublion du rockabilly. Son style est unique et percutant : une base de boogie-woogie et des embellissements au gospel. Il accompagne au piano de grands chanteurs comme Carl Perkins ou Billy Riley. Jusqu’au jour où il part en tournée avec Johnny Cash en personne.

« Chaque soir de la tournée, je l’observais jouer. J’ai appris comment ouvrir et fermer un show. C’est un des plus grand showman du monde. » (classicbands.com)

En savoir plus sur Jerry Lee Lewis

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production