/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 05-03-12

Jeanne Cherhal assiste au concert d’un accordéoniste

Jeanne Cherhal - Quai Baco

Jeanne Cherhal naît le 25 février 1978 à Nantes.

Elle grandit à Erbray, près de Châteaubriand.

Son père, Michel, est plombier et sa mère, Catherine donne des cours d’informatique.

« Mon père est surtout inventeur : il passe son temps à bricoler, à faire des trucs dingues. Sa dernière trouvaille : accrocher un pommeau de douche à un tuyau pour arroser les plantes ! C’est de lui que je tiens mon coté ‘’ je ne jette rien, ça peut toujours servir’’. » (Elle, 08/11/04)

Jeanne a deux petites sœurs, Lise et Emilie. Petites, les trois filles Cherhal s’amusent à monter des mini pièces de théâtre en s’inspirant d’intrigues à la Agatha Christie.

Entre 9 et 13 ans, Jeanne pratique la danse classique. Elle veut devenir petit rat mais est recalée lors de l’audition.

« J’ai passé une audition à l’opéra de Paris. Et là, le choc : il y avait plein de filles super grandes et super jolies avec des justaucorps à paillettes et de belles poitrines. Moi je me sentais grosse moche, dans mon tutu blanc de bébé ! » (Elle, 08/11/04)

Un échec lors de cette audition, suivi d’une blessure, il n’en faut pas plus à Jeanne pour laisser tomber la danse et se mettre à la musique. Et pour commencer, ce sera le piano.

« J’ai demandé à mes parents de m’inscrire à des cours de piano à l’âge de 12 ans mais j’ai arrêté au bout d’un an car je n’aimais pas mon prof, j’ai continué toute seule en reprenant les morceaux à l’oreille. C’est comme ça que j’ai fait mon apprentissage. » (Eux, avril 04)

Entre 13 et 15 ans, Jeanne commence à chanter dans les balloches. Elle est payée 15 euros la soirée, mais peu importe, elle fait sa passion et c’est le plus important !

Au lycée, Jeanne intègre son premier groupe de rock dans lequel elle est bassiste et chanteuse.

« On changeait souvent de nom : il y a eu Godzila, July… on jouait des reprises, on pouvait crier, faire un peu les cons. » (Télarama, 20/04/05)

Mais il n’y a pas que la musique dans la vie, et Jeanne poursuit ses études en parallèle. Elle obtient son bac Littéraire puis entame des études philosophie.

Elle s’aventure momentanément dans le monde du théâtre où elle participe à l’écriture et la mise en scène d’une création intitulée « Escabeau ».

Jusqu’au jour où, en 1998, Jeanne assiste au concert d’un accordéoniste. Il joue en première partie de sa troupe de théâtre à Nantes. Pour Jeanne, c’est le déclic.

« Le voir défendre ainsi ses textes en français, ses propres compositions, m’a particulièrement émue. J’ai écrit ma première chanson le lendemain. Elle s’appelait ‘’La Métempsycose’’, ça parlait d’une fille qui voyait son amour perdu partout : dans sa plante, dans son chien. » (Eux, avril 04)

En savoir plus sur Jeanne Cherhal

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production