/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 10-05-12

Janelle Monáe reçoit un message de Barack Obama

Janelle Monáe - Quai Baco

Janelle Robinson alias Janelle Monáe naît le 1er décembre 1985 à Kansas City dans le Missouri.

Janelle grandit dans une famille issue de la classe ouvrière.

Son père est conducteur de camions-poubelles et sa mère, concierge.

 

« Très tôt j’ai aidé mes parents à payer les factures. J’ai toujours été le leader. J’ai toujours su que mon devoir était d’aider et de guider les gens que ce soit dans la vie ou à travers ma musique. Mon père est tombé dans la drogue mais maintenant il est clean. Mais ça m’a profondément marquée. » (chicagotribune.com)

Le pouvoir de la musique

A l’âge de 9 ans, Janelle Monáe commence à prendre conscience du monde qui l’entoure, de la difficulté de grandir dans un tel environnement. Mais dans la tête de la jeune Janelle fourmille de nombreuses idées afin de rendre la vie et le monde meilleur.

« Je me suis rendue compte que la musique pouvait changer la vie des gens et j’ai commencé à rêver d’un monde qui serait chaque jour comme un mix entre un dessin animé et Broadway, où la musique tomberait du ciel et où tout serait possible. » (pourelle.grioo.com)

La musique devient la meilleure arme de Janelle pour lutter dans ce monde de bruts. Dès l’âge de 12 ans, elle intègre son premier groupe de musique dénommé The Weirdoz.

Après le lycée, elle décide de s’installer avec sa meilleure amie à New York pour participer aux célèbres cours de l’American Musical and Dramatics Academy.

« J’ai toujours été impliquée dans le monde de l’art – les comédies musicales, le théâtre, une chorale a cappella. A Kansas City, j’étais membre du Coterie Theatre à Kansas City où l’on écrivait des pièces de théâtre lors de tables rondes. L’art est mon sixième sens.» (thequietus.com)

The Wondaland Arts Society

En 2003, Janelle, lassée de ne pas trouver de rôles destinés aux afro-américaines à Broadway, décide de déménager pour tenter sa chance à Atlanta, en Géorgie.

Là-bas, elle fonde son propre label, The Wondaland Arts Society avec Wolfmasters Nate « Rocket » Wonder, Chuck Lightning, Delvin Franklin, le manager George « Rico » Rodriguez et Mitch Mitchowski.

C’est en 2005 que Janelle Monáe va effectuer une rencontre déterminante pour la suite de sa carrière. C’est Big Boi, du groupe Outkast qui tombe sous le charme de sa voix et propose à Janelle de chanter sur sa compilation « Big Boi presents Got Purp ? Vol. 2 » en interprétant le titre « Lettin’go ».

« J’ai connu Big Boi par l’intermédiaire d’un ami. Big Boi m’a entendu chanter lors d’un open-mic dans le restaurant de Sean Combs (alias P.Diddy). Ensuite, il est venu nous voir en studio et il a aimé ce que nous avons fait. J’ai écrit la chanson “Lettin’ Go’’ et Big Boi a mis ce morceau sur sa compilation. » (chicagotribune.com)

L’année suivante, on la retrouve sur les titres « Call the Law » and « In Your Dreams » présents sur l’album « Idlewild » d’Outkast.

En 2007, après avoir enfin sorti un premier EP solo intitulé « Metropolis : The Chase Suite », Janelle Monáe signe sur le label de P. Diddy, Bad Boys Records. Mais malgré toutes ces rencontres avec les plus grandes stars musicales internationales, Janelle éprouve certaine difficulté à se faire connaître.

Merci Mr le Président

Jusqu’au jour où le président des Etats-Unis Barack Obama lui laisse un message sur son MySpace.

« Certains de mes assistants de campagne m’ont introduit à votre art. Je suis très impressionné par votre style empreint de soul et si futuriste qui mélange du Sam Cooke avec du Judy Garland. Je suis captivé par votre don époustouflant qui vous permet d’aborder des problèmes complexes avec une telle symbolique. Et je trouve le message que vous véhiculez à la fois fort et divertissant. Je vous souhaite le meilleur. Continuez à nous faire découvrir tout ce que Wondaland Arts Society a à nous offrir. Bonne continuation. »

Le message est passé pour Janelle qui, reboostée par le compliment du président, parvient enfin à se faire connaître au plus grand nombre.

A la fin de la même année, elle se retrouve nommée aux Grammy Awards pour son single « Many Moons ».

En savoir plus sur Janelle Monáe

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production