/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 24-02-12

Inna Modja fait la première partie de Sliimy

Inna Modja - Quai Baco

Inna Modja naît à Bamako, au Mali. Son prénom, « Inna », signifie « la mauvaise fille » en peul et « Modja », « petite peste », est un surnom que lui a donné sa mère. Autant dire que Inna a un sacré caractère.

« Je suis l’avant dernière d’une fratrie de 7 enfants. Je hurlais à tue-tête pour me faire entendre, et quand j’entendais ma mère crier « modja », je savais que j’avais fait une bêtise ! » (Cosmopolitan, juillet 2009)

Du coup, ses parents lui font faire tout un tas d’activité pour occuper leur petite peste : karaté, peinture, danse, chant…

Petite, elle vit entre Accra (Ghana), Lagos (Nigéria), Lomé (Togo), Paris et les Etats-Unis. Tous ces voyages sont dus aux déplacements professionnels de son père, diplomate.

A l’adolescence, Inna se réinstalle au Mali et dès ses 15 ans, elle fait ses débuts dans le Rail Band de Bamako, grâce au chanteur Salif Keita.

« Un jour, je vais toquer à la porte de mon voisin qui fait également de la musique. Je veux chanter ! Il s’appelle Salif Keita. Il m’envoie auprès du Rail Band de Bamako. Un groupe de papys swingueurs auprès de qui il a lui-même fait ses débuts. » (Dossier de Presse, 2009)

A 18 ans, Inna Modja décide de quitter le Mali pour venir s’installer en France. C’est à cet âge qu’elle prend conscience de son excision, traumatisme qu’elle avait inconsciemment occulté.

Elle commence alors un travail psychologique.

« Je pense que la douleur a dû être tellement grande que je l’ai occultée de mon esprit parce que c’était vraiment insoutenable ; et là j’avais besoin de m’en souvenir, j’avais besoin de savoir. En parlant avec ma famille, en essayant de faire un vrai travail psychologique pour me souvenir, j’ai réussi à me rappeler du jour où la sœur de ma grand-mère m’a emmenée… » (omegatv.tv et dailymotion.com/video)

En France, Inna commence à faire quelques photos en tant que mannequin mais tout cela est difficile pour elle car elle ne sent pas comme les autres femmes.

A 25 ans, elle subit une chirurgie réparatrice post-excision.

Une étape franchie qui permet à Inna de reprendre sa carrière musicale en main. Elle intègre la tournée « Gospel pour 100 voix » en 2008.

2009 marque les débuts de sa carrière solo. Les dates parisiennes s’enchainent jusqu’au jour où elle fait la première partie de Sliimy à l’Alhambra. Le public découvre une artiste à part et incroyable. Quelques mois plus tard, Inna Modja sort son premier album éponyme.

En savoir plus sur Inna Modja

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production