/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 26-04-12

Hocus Pocus est en rupture de stock

Hocus Pocus - Quai Baco

Hocus Pocus est un groupe formé à Nantes par 20Syl et Cambia en 1995.

C’est avec les moyens du bord, un quatre pistes cassette avec expender, que les deux musiciens enregistrent « Première Formule » dans la chambre de 20Syl. La K7 est vendue par leurs propres moyens dans la cour du lycée.

En 1997, DJ Greem se rapproche du groupe qui sort un premier album produit à base de samples et sans aucun instrument : « Seconde Formule ».

20Syl : « C’était fait à la maison, on appellerait ça un street CD si ça sortait aujourd’hui. » (justlikehiphop.com)

Après cette sortie, Hocus Pocus s’essaie sur scène mais le résultat est loin d’être convaincant. Un DJ et deux MC’s, la formule a du mal à prendre. Le groupe abandonne rapidement l’idée.

Chacun se consacre un peu de temps en solo. Si 20Syl est sur quelques prods, Greem développe le collectif Coup 2 Cross (C2C) avec DJ Atom.

En 1998, le collectif est officiellement créé. 20Syl, DJ Greem, DJ Atom et Pfel en font partie mais Cambia, parti étudier dans une autre ville, refuse la proposition.

Une nouvelle configuration sur scène

A l’aube de l’an 2000, 20Syl et DJ Greem s’essaient à nouveau sur scène mais le groupe prend une nouvelle dimension en intégrant des musiciens. Ydr à la basse et Yannick Busi au piano viennent gonfler les rangs en apportant de nouvelles influences musicales, plus jazz, plus afro, plus funk.

20Syl : « On s’est rendu compte qu’en alliant nos styles musicaux, il y avait moyen de faire un truc bien efficace pour la scène, donc on a commencé à bosser de manière intensive pour pouvoir faire des concerts le plus tôt possible. » (hiphopcore.net)

Quelques semaines plus tard, Hocus Pocus s’offre les service d’un troisième musicien : Antoine Saint-Jean, le batteur.

Une place dans l’industrie

Pas encore connu du public, Hocus Pocus monte son propre label en 2001 : On&On.

20Syl : « Mon premier vrai boulot en tant que producteur a été la compilation ‘’Bombattack’’ grâce à laquelle j’ai bossé avec la quasi-totalité des rappeurs en places à ce moment là, Diam’s, Xmen, Mafia Trece, Disiz, Fabe et la Scred Connexion, à l’époque je faisais des sons un peu à la DJ Premier, un peu à l’américaine, et les gens en était assez friands. Par la suite, la mode a un peu changé et les gens étaient plus à la recherche de sons crunk etc… donc j’ai arrêté les prod pour les rappeurs « connus » mais je continue pour les artistes qui sont dans la veine un peu soul/jazz comme Kohndo ou Réél Carter par exemple. » (onlygroove.com)

Cette année 2001 est importante pour le groupe qui, outre son label, sort un premier maxi : « Malade ». Il se produit beaucoup sur scène. Avec la nouvelle configuration, une formation beaucoup plus acoustique qu’un simple duo MC-DJ.

En octobre, Hocus Pocus sort un second maxi : « On and On ».

L’effet d’une bombe

Le groupe se produit au Printemps de Bourges et au festival des Vieilles Charrues en 2002.

C’est aussi l’année où il sort « Acoustic Hip-Hop Quintet-3 », un EP de 8 titres qui rencontre un certain succès.

DJ Greem : « ‘’L’Acoustic HipHop Quintet’’ a été édité à 1000 exemplaires. 500 étaient réservés pour démarcher et pour la promo, 500 pour la vente. On ne le pensait pas très abouti. Du coup, on a été très étonné que les gens en redemandent à la Fnac. Il y a donc eu un repressage de 3000 ou 4000 exemplaires. » (90bpm.net)

Hocus Pocus peinait à faire son trou jusqu’au jour où cet EP soit en rupture de stock à la FNAC. Dès lors, le succès et la programmation sont au rendez-vous. Le groupe sort en 2003 un des maxis les plus vendus de l’année : « Conscient ». Il est programmé aux Vieilles Charrues et aux Trans Musicales de Rennes.

20Syl : « Après une bonne centaine de dates et pas mal de bornes, la cohésion du groupe a commencé à s’essouffler. Ydr, le bassiste, et Yannick, le pianiste, nous ont quitté. » (lehiphop.com, 2005)

Mais 20Syl, DJ Greem et Antoine Saint-Jean ne restent pas longtemps seuls sur scène. En avril 2004, ils peuvent compter sur le renfort du bassiste Hervé Godard et du pianiste Matthieu Lelièvre pour jouer sur scène leur nouveau maxi, « On and On Part. 2 » (2004) et surtout le véritable première album du groupe selon ses membres : « 73 touches »

En 2006, le talent d’Hocus Pocus n’est plus à démontré. Le groupe signe un contrat avec ULM.

 20Syl : « D’un point de vue création rien ne change. C’est plus dans la partie promotion qu’on sent une grosse évolution, de vraies compétences et beaucoup de contacts dans les médias. Les portes qui restaient fermées en indé s’ouvrent assez facilement quand une major est derrière. » (omax6mum.com)

En savoir plus sur Hocus Pocus

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production