/// CHRONIQUES
Date d'ajout : 25-04-18

Her – « Her »

Depuis Daft Punk ou Phoenix, le rêve du groupe français cartonnant à l’étranger n’est plus un mythe. Her vient d’en faire  l’expérience au travers de deux premiers EP salués par la critique et par le public. Duo devenu solo suite au décès en août dernier de Simon Carpentier, Her continu son bonhomme de chemin au travers d’un album que Victor Solf maintenant seul à bord a voulu conforme à la vision des 2 amis d’enfance : soul, pop, feutré et précis. Véritable claque musicale ce premier album nous impressionne.

Her - « Her » : La chroniqueC’est avec « We Choose », premier titre composé à 2 mains, que cet opus s’ouvre. Déjà tous les ingrédients du tube en devenir sont présents. Dans une ambiance sobre et feutrée, les français de Her ouvrent grand les portes de leur univers au travers d’un premier titre mélange pop à la soul sous jacente. On est vite emportés par cette voix à la rondeur folle qui se mêle à la perfection avec une instrumentation au phrasé soigné. Montant progressivement en puissance, ce premier titre pose de suite le décor d’un groupe à la recherche d’une esthétique forte dans une sobriété lente et soignée.

Rock dandy, Her déroule une instrumentation nous enivrant de ses volutes notamment sur l’ovationné « Five Minutes ». Dressant avec intelligence un tableau pop des plus tranchant dans une sobriété froide et entraînante, Her puise dans le rock des iconiques The Smith ou The Cure pour proposer une approche au glamour esthétique où les sonorités flashy en nombre limitée intègre un tout à la production sobre. Doucement, les français construisent une pop rock feutrée à l’esthétique diablement capiteuse qui réussit à rebondir à chaque reprise tout en gardant une régularité rare.

La nudité apparente et l’instrumentation parcellaire de certains titres « Icarus », « Blossom Roses » nous renvoient à ces monument rock des années 80. Il y a du Prince, du Genesis voire du George Michael ou du Elton John dans cette folle épopée dont les français ne cessent de nous abreuver. Mélangeant avec rigueur et talent leur pop à une soul délicate ou un rock feutré, il réussissent à délivrer des compositions à la fois forte et entraînante. Les français apparaissent en esthète d’une musique capable de tout représenter avec un soin particulier pour les parties instrumentales. Proposant des approches à la soul prépondérante dans un cadre à la pop léchée sur un titre comme « On & On », Her impressionne de son savoir faire et de son approche éclectique sans commune mesure.

Il y a chez Her une démesure insondable qui nous atteint dès les premiers accords. Puissamment soigné chaque titre nous transporte dans une pop à la complexité fouillée et précieuse qui ne cesse de se transformer au fil des secondes. Abordant un spectre large d’une pop en recherche perpétuelle, Her détonne et transcende le style avec un sens inné de la rythmique et de l’orchestration. Loin d’être une musique facile, les titres s’enchaînent avec un sens de la mélodie innée et hypnotisant. On est comme happés par cette musique à la créativité folle conservant avec élégance une approche des plus classiques sur la forme mais innovante sur le fond. La pop des Français est débridée et transgressive sans jamais écorner une forme à l’image feutrée et incisive. À l’image de ces révolutions douces, Her transforme notre notion de la pop en douceur. Prodigieux!

Arnaud Le Tillau
arnaud.letillau@quai-baco.com


Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production