/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 17-04-12

Gogol Bordello est en 1ère partie de Manu Chao à Central Park

Gogol Bordello - Quai Baco

Evgeny Aleksandrovitch Nikolaev, alias Eugene Hütz (prononcez « Hoodz »), naît Bojarka, près de Kiev en 1972.

Eugene a de nombreuses origines aussi bien russes, ukrainiennes, roumaines ou gitanes.

En 1986, toute sa famille quitte précipitamment leur domicile après l’annonce de l’accident de la centrale de Tchernobyl.

Eugene Hütz : « Le 26 avril 1986, il faisait super beau. On avait l’habitude d’écouter la BBC à la radio. Ils ont dit qu’il y avait eu un désastre atomique et que quiconque entendait ce message devait partir. Nous avons appelé de la famille et nous sommes dirigés dans l’Est de l’Ukraine. Beaucoup de nos amis, au lieu de partir, sont restés à picoler. Il y avait une rumeur comme quoi l’alcool évacuait le Strontium (élément chimique dangereux) de son système. C’est la façon qu’ont les ukrainiens pour gérer un désastre atomique. » (Q Mag, avril 2008)

Ce long voyage le mène à travers la Pologne, la Hongrie, l’Autriche puis l’Italie.

En 1993, Eugene arrive dans le Vermont avec le statut de réfugié politique et se plonge dans la musique. C’est pourtant en Ukraine qu’Eugene avait démarré sa carrière musicale en participant à de nombreux groupes.

Eugene passe quatre années dans le Vermont avant de se rendre à New York. Là-bas, il se choisit son nom de scène qu’il emprunte à sa mère et devient DJ puis fondateur d’un bar tzigane.

Eugene possède de multiples facettes, et petit à petit, il rencontre les futurs membres du groupe Gogol Bordello. La line up du groupe est en constante évolution mais depuis ses débuts il demeure deux membres essentiels : Eugene Hütz au chant et Eliot Ferguson à la batterie.

Cette joyeuse troupe de nomades sort en 1999 son premier album, « Voi-la Intruder ».

Eugene Hütz : « On se considère comme un groupe new yorkais. C’est là où l’on s’est formé. Mais nous sommes tous de pays différents. Si on les énumère, cela donne : Israël, Russie, Ukraine, Ecosse, Equateur, Ethiopie, Etats-Unis. » (Parismatch.com)

Le succès de cet album n’est pas tonitruant mais permet néanmoins au groupe d’effectuer plusieurs scènes. C’est d’ailleurs en live que le charme de Gogol Bordello opère. Ce mélange de punk new-yorkais et de musique tzigane commence à trouver son public.

Jusqu’au jour où, en 2001, Gogol Bordello fait la première partie de Manu Chao à Central Park.

Le grand public découvre ce groupe hors du commun qui, dès l’année suivante, sort l’album « Multi Kontra Culti vs Irony ».

En savoir plus sur Gogol Bordello

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production