/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 24-05-12

Friendly Fires sort le single Paris

Friendly Fires - Quai Baco

Au sein du groupe Friendly Fires, on retrouve trois membres :
Ed Macfarlane au chant, à la basse et aux synthés,
Edd Gibson à la guitare,
Jack Savidge à la batterie.

Les trois compères sont originaires de St Albans, petite ville anglaise située à une vingtaine de miles de Londres. Tous les trois sont nés en 1984.

Les distractions se faisant plutôt rares à St Albans, cette petite bande d’amis décide en 1998 de former leur premier groupe de musique.

Ed : « A 14 ans, on s’ennuyait à mourir, on a formé un groupe, First Day Back. Jack était le seul batteur du collège, Edd voulait se mettre à la guitare et moi, je venais d’avoir mon premier choc musical, Green Day, et je voulais chanter. On a commencé à jouer ce qu’on pouvait. Donc on a fait du punk rock ! » (akatre.com, octobre 2008)

Leur tout premier concert, ils le donnent lors de l’anniversaire d’un ami. Mais le succès n’est pas forcément au rendez-vous puisque l’organisateur de la soirée décide de stopper la performance du groupe afin de laisser un DJ mettre l’ambiance…

Qu’importe pour ces jeunes britanniques, ils poursuivent leur expérience musicale et aussitôt leurs études terminées, fondent un nouveau groupe qu’ils intitulent Friendly Fires.

Ed : « Nous avons choisi le nom grâce à une chanson de Section 25 parce que nous aimions bien la manière dont il sonnait. Je trouve que c’est un groupe super. J’aime bien leur son, même si notre musique n’a rien à voir avec eux. On se sent musicalement plus proche de New Order, si l’on doit choisir une référence chez Factory Records. » (Soundofviolence.net, 12/10/08)

Fin d’année 2006, Friendly Fires sort son tout premier enregistrement, un EP intitulé « Photobooth » qui parait sur le label indépendant People in The Sky.

Ce tout premier EP, bien que prometteur, ne connaitra qu’un succès d’estime.

Jusqu’au jour où, en 2007, Friendly Fires sort le single « Paris ». Ce titre permet au groupe d’être diffusé sur les ondes mais également à la télévision, notamment grâce à un clip original signé Price James.

La critique est unanime, Friendly Fires devient le groupe en vogue au Royaume-Uni. Très rapidement, le groupe se retrouve à faire la première partie de la tournée d’Interpol où les trois anglais vont avoir le droit aux félicitations d’un certain Bono.

Ed : « Après un concert à Dublin, nous avons vu Bono dans les backstages. On était là : ‘’Putain, c’est complètement fou, c’est Bono !’’. Après, il est venu nous voir pour discuter. Il nous a parlé de St Albans en nous disant qu’il avait déjà fait un concert dans le coin. » (Deadlinescotland.wordpress.com, 31/12/08)

En savoir plus sur Friendly Fires

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production