/// CHRONIQUES
Date d'ajout : 19-04-18

Foé – « Îl »

Retenez ce nom. À peine 20 ans et déjà un background musical rare. Véritable ovni musical, le toulousain nous avait déjà aiguisé l’oreille sur un premier EP que nous avions dévoré. Avec « Îl », il développe cette fois-ci pleinement son univers avec un aplomb rare. On est de suite emporté par l’approche unique qu’il impose sur ce premier album en forme de grosse claque musicale et textuelle. Mélangeant avec intelligence chanson française et approche rap-electro, il nous impressionne de sa maturité folle et de son instinct mélodique qui nous fait dire que cet album fera date.

Foé - « Îl » : La chroniqueDessinées principalement au piano, les compositions de Foé possèdent une stabilité à toute épreuve. Excessivement pop sur « Coma Idyllique » parlant de l’Alzeimer de son arrière grand-père où les parties s’enchaînent et se font face avec une brutalité rare, le Français prouve avec élégance qu’il est encore possible d’innover dans un style si institutionnalisé qu’est la chanson française. Véritable Daho des temps modernes, Foé réussit une alchimie rare qui prend sa source dans des textes ciselés aux rimes travaillées et sensibles. Tranchant et ne laissant rien au hasard, ce « Îl » dessine une nouvelle façon de faire une variété pointue. Mélangeant avec intelligence intimité rap et grandiloquence pop il nous touche de son débit rugueux et diablement entêtant « Alors Lise ».

S’engouffrant dans la brèche du Slam porté il y a quelques années de cela par un artiste comme Grand Corps Malade, Foé en synthétise l’approche minimaliste pour l’injecter dans un rap à la fois trépidant et échantillonné. Véritables constructions aux milles facette, le Français ne rentre dans aucune case et bâtit au fur et à mesure son propre univers et sa propre méthode qui donne un résultat hors norme en dehors des canons du genre.

Foé raconte des histoires où la mélancolie se mélange à une tristesse parfois profonde et brutale. Loin de respecter les codes de la chanson française, il les dynamite dans une approche qui fait plus penser à Léo Ferré qu’à Patrick Fiori. Tant mieux! Audacieux, sans idées préconçues, cette musique sort de nulle part et apparaît spontanée et sans limite créative. Nous délivrant des prestations aux multiples facettes, le français apparaît dans la droite lignée d’un Feu! Chaterton pour cette façon qu’il a de faire exploser avec audace une structure musicale puissante. On est comme happé par la présence lumineuse du chanteur qui n’hésite pas à confronter son intégrité dans des titres puissants et touchants.

Foé multiplie les bonnes idées en mélangeant nombre de styles pour nous proposer un univers propre à la fois moderne au travers d’une instrumentation n’ayant pas peur de son temps et classique dans son débit froid et lapidaire qui nous aspire dès les premiers instants. Le français met ses pas dans les pas d’une nouvelle scène française en pleine émergence, aussi à l’aise en anglais qu’en français, puisant aussi bien dans les codes de la variété française que dans ceux d’une pop anglo-saxonne. Le résultat est au dessus des espérances avec ces titres aux spectres larges et diablement entêtants. Sans jamais s’enfermer dans un style en particulier, le français réussit à nous impressionner de son éclectisme chavirant.

À l’aise avec moult styles, Foé développe sur « Îl » sa vision d’une musique brillante aux textes ciselés. Mettant ses instrumentations au service d’un univers large à la noirceur sous jacente, le français nous emporte dans un mélange de titre à la fois intimistes et grandiloquents qui ne cesse de nous obséder. Le toulousain touche à tout les styles avec un sens rare de la composition. On pense forcément à Stromae sur cet fin d’album où les titres dansants se vautrent dans une noirceur sans nom, une tristesse infinie et une mélancolie rare. Musique française, instrumentation à l’électro joyeuse ou au rythmes caribéens, Îl en est une pleine de ces musique endémiques et à part. Foé construit un monde musical et va plus loin que le simple fait de divertir, il propose une nouvelle façon de faire de la chanson française, une nouvelle forme de composition.

Arnaud Le Tillau
arnaud.letillau@quai-baco.com


Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production