/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 19-03-12

Florent Marchet signe chez Barclay

Florent Marchet - Quai Baco

Florent Marchet naît le 21 juin 1975 à Bourges dans le Berry.

Il grandit à Lignières, une commune située à 45 kms de Bourges.

Ses parents sont gérants de la salle de concert des Bains-Douches à Lignières.

 

« Mes parents ont toujours fait venir plein de musiciens. Au départ, ils étaient hébergés à la maison et c’est comme ça que j’ai vu des gens comme Micky Grailler, le pianiste de Chet Baker par exemple, qui venait et qui m’a appris mes premières gammes, ainsi que Christian Vander, pour lequel je me souviens d’une forte animalité justement derrière la batterie, ce qui m’a vraiment d’abord fasciné, plus que la musique en elle-même.» (isatagada.blog.com, 05/10/07)

Une passion qui s’impose très rapidement à lui puisqu’à seulement 5 ans, il est inscrit au Conservatoire national de Bourges où il pratique le piano.

Jusqu’à ses 17 ans, Florent Marchet n’a qu’une idée en tête, devenir concertiste. Il écoute de la musique classique et s’entraine sur son instrument tous les jours.

En 1992, Florent s’installe à Paris et commence à se détacher un peu de son instrument de prédilection.

« J’ai quitté la campagne à l’âge de dix-sept ans, avec une forte envie d’aller en ville, comme beaucoup d’ados. J’étais épanoui à la campagne, mais j’avais besoin d’aller en ville, besoin de me dire que j’allais au cinéma quand je voulais, d’aller à des concerts, besoin de l’ouverture au monde. J’avais besoin de l’anonymat d’une ville parce que dans un petit village, tout le monde te connaît, tu as du mal à te trouver parce que tu es toujours ramené à la norme, que ce soit vestimentaire ou autre. » (popnews.com, 2005)

Il s’initie au jazz et commence à s’imprégner de nouveaux instruments comme l’accordéon, la mandoline, la guitare puis la basse.

Quatre ans plus tard, il devient pianiste de bar et joue dans plusieurs formations notamment un groupe de musique tzigane puis irlandaise.

L’ambition de Florent Marchet est claire, il veut vivre de la musique sans forcément être chanteur. Ainsi, en 1999, il se retrouve en tant que pianiste d’Erik Arnaud lors de sa tournée.

Mais un manque commence à se faire ressentir, et Florent décide de se mettre à l’écriture.

« J’ai acheté un ordinateur, je me suis endetté auprès de ma banque, heureusement, mon banquier me connaît depuis que je suis tout petit, c’est un peu une chance. J’ai commencé à travailler tout seul dans mon coin, parfois plus de huit heures par jour, à écrire des chansons. Tout d’un coup, j’ai trouvé mon langage, et les chansons sont finalement venues plutôt rapidement.» (popnews.com, 2005)

En 2002, on retrouve le premier titre solo de Florent Marchet, « Tous pareils », sur la compilation « C.Q.F.D » des Inrocks. Florent commence petit à petit à se faire connaitre dans le paysage musical français, jusqu’au jour où, en 2003, il signe son premier contrat chez Barclay.

L’année suivante, il sort son premier album « Gargilesse » sur lequel on retrouve également un certain Miossec qui fait les chœurs sur la chanson « Je m’en tire pas mal ».

En savoir plus sur Florent Marchet

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production