/// CHRONIQUES
Date d'ajout : 20-11-17

Dirty Work of Soul Brothers – « Girl’s Ashes »

De retour pour un deuxième album intitulé « Girl’s Ashes », les nancéiens de Dirty Work of Soul Brothers (DWOSB pour les habitués) nous propulsent une nouvelle fois dans leur univers rock et electro atypique. Respirant la jeunesse et l’audace ce nouvel opus fait la part belle à un dynamisme garage et une puissance rock sans véritable équivalent. Atypique et audacieux, le trio chamboule les code pour mieux inscrire sa patte dans des compositions où la maîtrise et la fureur font jeu égal.

Dirty Work of Soul Brothers - « Girl’s Ashes » : La chroniqueVéritable explosion rock « So Long » pose de suite le décor d’un groupe qui nous propose une musique brute de décoffrage mêlant claviers stridents et batteries techniques. Chez DWOSB pas de guitares, pas de samples, pas d’ordinateurs, tout est joué live et cela se sent dans cette spontanéité rock aux contours saturés. Le titre nous plonge rapidement dans le bain avec des français qui ne posent pas de question et contribuent à multiplier les bonnes idées sous un flot ininterrompu d’un rock acéré et très juste. Possédant une véritable dimension soul, le trio rivalise d’ingéniosité pour mieux que quiconque relancer à grand renfort de rythmiques pêchues un titre excessivement addictif et saignant comme le rock français n’en fait plus depuis longtemps.

A la limite de l’underground de part cette  propension à inventer de nouveaux sons, de crispations saturées qui sont loin d’une variété molle, les français tapent dans la fourmilière pour réveiller un rock assagit. Il y a une ambiance apocalyptique dans la musique de DWOSB, une sorte de mélange entre une atmosphère cyber punk et un disco éreinté pleine d’une soul extrêmement humaine « I Don’t ». DWOSB fait swinguer la power pop avec une préférence pour les sonorités fortes et granuleuses. On découvre un groupe au rock Twist dans les fait et à la puissance rock garage dans la forme.

Jamais à court d’idée, les français se plaisent à nous proposer une musique dansante, enivrante et parfois joyeuse dans un écrin à la violence électronique. Car non content de travailler un rock gras et garage, les nancéiens utilisent l’électro pour mieux dynamiser voire dynamiter des compositions aux sonorités éparpillées. Dirty Work of Soul Brothers cultive un art du mélange et de la composition qui leur est propre qui va aussi bien puiser dans le rock classique que dans une electro accrocheuse.

Sorte de Franz Ferdinand sous acide « I Don’t » voire de Rammstein electro « Mesmerize », le trio se lance dans des envolées sonores tout en gardant un background extrêmement noir. La musique de DWOSB nous fait irrémédiablement secouer la tête. Les français ont cette propension et ce talent à transformer un style assez brutal en un modèle de finesse et de rythmique. Impressionnant de puissance et de détails sur un titre comme « Maria Station », ils nous embarquent dans une musique au dynamisme certain et aux sonorités tranchantes qui de suite nous plaquent au sol. On est vite fan de cette musique qui multiplie les innovations dans un cadre pourtant très contraint.

Il y a une jeunesse folle dans ce deuxième opus des Nancéiens, de celle qui dynamise des compositions aux volutes electro stridentes et diablement addictives. Dirty Work of Soul Brothers tranche dans le vif en nous proposant un rock multi forme possédant une empreinte forte et puissante ne ressemblant à aucune autre. Les français extirpent de l’underground, une joie, un côté à la fois grave et pétillant qui casse le moule de la musique bien pensante. Sortant des sentiers battu avec talent, ils mettent en lumière une audace qui n’existe pas ou peu dans les groupes de plus grande notoriété et font ainsi un bien fou à cette industrie musicale. Formés dans un DIY des plus pragmatiques, les nancéiens cultivent un art de l’expérimentation simple et efficace que la plupart des artistes actuels délaissent au profit d’une approche commerciale. A ne pas manquer !

Arnaud Le Tillau
arnaud.letillau@quai-baco.com


Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production