/// ACTUALITÉS
Date d'ajout : 17-05-13

A la découverte du festival West Side à Notre-Dame-des-Monts (1ère édition)

Dans un mois aura lieu la toute première édition du festival West Side à Notre-Dame-des-Monts. Retour sur une drôle d’aventure avec la fondatrice Elodie Brisson.

Monter un festival… vaste projet…

Dans un mois aura lieu la toute première édition du festival West Side à Notre-Dame-des-Monts. Retour sur une drôle d'aventure avec la fondatrice Elodie Brisson.Parfois, je me dis que j’ai dû avoir une case de vide le jour où j’ai entrepris tout ce chantier. Je me couche encore avec de belles angoisses le soir. Surtout en étant enceinte de 8 mois.

Il faut être taré et tête brulée pour aller à la rencontre de gens qui connaissent tout mieux que toi. Aussi bien au niveau de l’organisation, de la production, de l’administration que de la communication. Bref, de tout ce que les gens apprennent sur le terrain ou dans des formations.

Raconte-nous un peu comment tu as réussi à rendre ce projet concret.

Ce n’est pas toujours évident de trouver des gens qui acceptent de te suivre et qui disparaissent dans la nature (la loi des associations).

Je ne compte plus le nombre de personnes et d’institutions, privées et publiques, que j’ai sollicitées. La mairie de Notre-Dame-des-Monts a été tout de suite très emballée car elle aime les nouvelles choses et elle est déjà hyper active.

Les financements publics, c’est toujours très compliqué, mais ça ce n’est pas nouveau. Les formalités ubuesque de 50 pages à remplir en 15 exemplaires pour une attente de 6 mois et un résultat nul, ça peut vite énerver.

Tu as connu des moments de doutes ?

Je travaille sur cette idée de festival depuis un peu plus de deux ans. C’est beau d’avoir une idée, mais tu ne sais absolument pas si elle verra le jour. Du coup, tu en viens vite à te demander si ça vaut le coup de t’y investir. Heureusement, la famille et les amis sont là pour te donner un coup de pied au derrière quand tu baisses les bras.

Je démarrais de rien, mais globalement, les gens ont tendance à t’encourager dans ce genre de projet. C’est très stimulant.

Il y a quoi comme équipe derrière ? Vous êtes nombreux ?

L’équipe n’est pas derrière, elle est partout et en mutation perpétuelle. On est tous bénévoles. Il y a donc Samuel Berthelot (webmaster et futur papa), Caroline Lory (la meilleure des graphistes), Alex Labbé (programmateur à Nantes), Jérome Taudon (notre plume en chef avec ses textes croustillants), David Michaud (chargé de mission culturelle à la ville que l’on embête tout le temps mais qui a un nombre incalculable d’idées), et la liste est encore très très longue.

L’association a été créée spécialement ou elle existait déjà ?

L’asso a été créée exprès. Sinon, je me serai abstenue. J’ai rassemblé du monde de partout : des gens qui ne se connaissaient même pas mais qui, je pense, avaient envie de créer quelque chose à ce moment-là.

festival-west-side-bandeau

Maintenant que tout est prêt ou presque, parlons de l’événement. Tu aurais un pitch pour l’annoncer ?

Le festival West Side, premier festival de musique indé en Vendée. (Je dis ça pour la rime, hahaha.)

Pourquoi Notre-Dame-des-Monts ?

Parce que la commune est ultra mignonne, le cadre est fantastique et que la ville est extrêmement ouverte à la culture et aux nouveaux projets. L’équipe locale est super sympa en plus !

A quel type de public le festival West Side s’adresse-t-il ?

À tout le monde : aux petits, aux moyens et aux grands, aux mamies et aux papis, aux vendéens, aux ligériens (j’ai envie de réconcilier tout ce monde-là), aux parigots, aux européens et même aux touristes allemands, anglais et hollandais qui jettent leur canettes de bière partout.

Un petit mot sur la programmation.

Un mélange d’artistes japonais, français et américains. Toujours en musique indépendante. Loin des têtes d’affiche qui envahissent les côtes comme les touristes ou les margates ;-) .

Ton coup de cœur; ce qu’il ne faut pas rater.

Incontestablement les 5.6.7.8′s ! Elles ont quand-même enflammé les esgourdes de Quentin Tarantino pour Kill Bill !

Comment avez-vous déniché ces artistes ? D’où viennent-ils ?

Pour ma part, ce sont des heures et des heures d’écoute de tout ce qui passe. Des recherches parmi les artistes japonais actuels que j’adore et l’envie aussi de donner un coup de pouce aux artistes locaux.

Alexandre Labbé (le programmateur) a aussi fait un boulot extra et on a choisi pas mal de projets ensemble.

Qu’est-ce que le Japon vient faire là-dedans ? ;-)

Je bosse dans le milieu japonais depuis près de 7 ans et suis hyper impliquée depuis la double catastrophe de Sendai et Fukushima. C’est tout simplement un pays que j’adore.

Mon gros coup de coeur japonais était DJ Krush. Il m’a vraiment donné l’envie. Et puis, leur scène est vraiment unique et exceptionnelle !

En parallèle, j’ai cru comprendre qu’il y aurait des activités dans les écoles, le cinéma, etc. Est-ce correct ?

Yes, affirmatif ! Je suis allée chercher les écoles pour leur soumettre des idées autour de la culture qu’on développait dans le festival. Et comme c’était le Japon, je leur ai soumis l’idée de réaliser des Koïnobori (carpe en tissu ou papier, symbole de vitalité et de force, que les japonais accrochent devant leur maison à l’occasion de la fête des garçons).

Aussi, avec Yuko Nakamura, professionnelle du cinéma, nous travaillons à la programmation de trois films japonais (un jeune public, un auteur, un tout public) pour le week-end précédent le festival.

On est maintenant à un mois du festival, la pression monte ?

Non je suis zen. Je n’ai pas envie de me mettre les nerfs en pelotte. Advienne que pourra.

Vous êtes prêts ? Il vous reste à boucler certaines choses ?

Prêts ! Ouh la.. Bien sûr que non ! C’est une première édition, hahaha.

Qu’espérez-vous pour cette première édition ? Quel serait le bilan idéal ?

Que les gens soient hyper nombreux et qu’ils souhaitent revenir !

Enfin, pour finir, est-ce qu’un festival West Side 2 est déjà évoqué l’année prochaine ?

Chaque chose en son temps, mais on réfléchit déjà à la saison 2. Si on a assez de sous bien sûr.

Le festival West Side s’installera pour la première fois à Notre-Dame-des-Monts (Vendée) du 14 au 16 juin 2013. + d’infos sur l’événement et la programmation sur son site officiel.


Copyright : SARL 40A Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com