/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 26-06-12

Cocoon remporte le concours CQFD

Cocoon - Quai Baco

Cocoon, c’est avant tout un duo. Il y a Mark Daumail au chant et à la guitare, et Morgane Imbeaud au chant et aux claviers. Les deux compères se sont rencontrés en 2005.

Mark : « C’est la première fois que nous vivons une aventure collective. Nous étions plutôt des ours, très solitaires. Mais ensemble, nous ne faisons qu’un : on peut se voir tout nus, il n’y a plus de notion de sexualité entre nous. » (Les Inrockuptibles, 30/10/07)

Revenons un peu sur leurs parcours d’ours solitaires avant cette rencontre car la musique était déjà bien présente dans leurs vies respectives.

Qui est qui ?

Mark naît le 6 décembre 1984. Son père était membre d’un groupe à succès, en tout cas dans la région de Clemont-Ferrand, Jack & Les Eventreurs.

Mark : « Toute la famille du côté de mon père est de Loguivy de la mer. Ma grand-mère est installée à l’Arcouest, à côté de chez Liliane Bettencourt. » (La Presse D’Armor, 09/02/11)

Adolescent, Mark se lance dans l’apprentissage de la guitare sans prendre le moindre cours de musique. Tout seul, il commence à composer ses chansons. C’est même sa prof de français de terminale qui lui corrige les textes de ses premières compos. Mark a bien tenté l’expérience d’un groupe pendant cette période, mais cela ne le bottait pas plus que cela…

Morgane Imbeaud naît le 14 avril 1987. Tout comme Mark, son père est musicien et c’est grâce à son influence que Morgane décide de se mettre au violon à l’âge de 8 ans. Finalement, elle délaisse l’archet pour se mettre au piano.

Sa voix, elle la découvre à l’adolescence en chantant du rock façon Nirvana. Morgane va même faire partie d’une chorale d’enfant en hommage à Pink Floyd. C’est d’ailleurs lors d’un spectacle où la chorale reprend l’album « The Wall » que Morgane va faire son tout premier Olympia…

La rencontre

En 2005, Mark décide de donner un coup d’accélérateur à sa carrière. Un peu lassé de composer seul dans sa chambre, il décide de passer une petite annonce sur un site Internet régional.

Mark : « Il n’existe pas de duo folk français. Je voulais faire un truc à la White Stripes : fille/garçon. J’ai rencontré six ou sept filles, et quand j’ai vu Morgane, ç’a été immédiat. Dans la demi-heure, j’ai su que Cocoon serait ‘’deux’’, et jamais plus. » (Phosphore, novembre 2007)

Dès leur première rencontre, le duo, devenu Cocoon, compose sa première chanson : « Tell me ». Seulement deux semaines après, Cocoon se retrouve sur scène et commence à enchainer les dates de concerts et les tremplins.

Mark : « Cocoon, le nom est moche. Mais pour le public, il évoque le repli sur soi, une sorte de recueillement. Cocoon, c’est où l’on aime se retrouver, être soi-même, nu, quand on a fait le deuil de l’abandon. » (Les Inrockuptibles, 30/10/07)

En novembre 2006, ils enregistrent leur première démo six titres « I Hate Birds ». Cocoon devient le « groupe repère » de la Coopérative de Mai en 2006/2007 puis remporte le Big Jama, un tremplin régional.

Rapidement, le groupe parvient à se faire connaitre dans la région de Clermont-Ferrand mais aussi partout en France grâce à MySpace.

Jusqu’au jour où, en janvier 2007, Cocoon remporte le concours CQFD des Inrockuptibles.

Mark : « Les Inrocks sont un peu une référence dans ma culture musicale, j’ai découvert plein de choses grâce à eux. Donc c’est surtout de la reconnaissance, et l’apparition non plus comme un groupe régional mais national.» (controlzen.com)

Cette récompense accélère leur carrière et leur notoriété devient grandissante.

Le label Sober & Gentle signe le groupe une semaine après leur victoire à CQFD. Mark et Morgane en profitent pour sortir en avril un nouvel EP 5 titres intitulé « From The Panda Mountains ».

Tous les voyants sont au vert pour Cocoon qui continue sur sa lancée et sort son premier album « My Friends All Died In A Plane Crash » en octobre 2007 puis un second, « Where The Oceans End » en 2010.

En savoir plus sur Cocoon

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production