/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 19-04-12

Christophe Mali met un costume-cravate sur scène

Christophe Mali - Quai Baco

Christophe Petit naît le 25 août 1976 à une rue de la MJC de Fresnes où il rencontrera plus tard les futurs membres de Tryo.

Il grandit à Anthony, dans un milieu relativement confortable. Sa mère est secrétaire et son père est ingénieur en informatique.

Un homme de scène

Christophe a le théâtre dans la peau, et ce depuis son plus jeune âge. Dès 5 ans, il créé des spectacles auxquels les voisins sont conviés chaque semaine, souvent contre leur gré.

Il s’inscrit naturellement aux cours de théâtre de la MJC de Fresnes à 9 ans et intègre la troupe adulte dès ses 12 ans. Il fait ainsi ses gammes à la MJC, de répétitions en spectacles, d’improvisations en ateliers.

A 15 ans, il franchit les portes du Conservatoire d’Antony et ne tarde pas à se trouver une troupe, celle du théâtre Firmin Gémier.

Christophe est un boulimique de l’apprentissage. En parallèle du théâtre, il prend des cours de piano et assure ses années d’études. A l’aube de sa majorité, c’est un artiste à temps plein qui court les castings et se dégote quelques scènes.

Sur les planche pour de bon

Tantôt comédien, tantôt accordéoniste, pianiste ou chanteur, il crée une première comédie musicale puis en co-écrit une seconde avec Maïa Rubinstein, en 1993. Dans celle-ci, baptisée « Histoire de piano », il fait participer Guizmo et Manu, futurs collègues de scènes du groupe Tryo fraîchement rencontrés à la MJC de Fresnes.

En parallèle, Christophe est inscrit en philo à l’université et intègre la compagnie théâtrale Zarina Khan. Il y reste cinq riches années en jouant « Le dictionnaire de la vie », une pièce écrite par des bosniaques pendant la guerre. La pièce est programmée un peu partout en France et même en Europe. Christophe y gagne une solide expérience, mais aussi un pseudo de scène.

« Je m’appelle Christophe Petit, et « petit » se dit « mali » en serbo-croate. Les copains de la troupe m’ont baptisé Mali, et on l’a mis sur l’affiche à la Cartoucherie de Vincennes. » (christophemali.com)

Un Tryo pour la gloire

Si Christophe Mali est un artiste accompli, c’est avec le groupe Tryo qu’il se fait définitivement un nom. L’aventure commence un soir de vacances dans les Pyrénées, en 1995. Autour du feu, Christophe, Manu et Guizmo s’amusent à faire des reprises en reggae.

Manu : « Les copains se sont mis à nous dire : ‘’C’est formidable, les trois timbres se mélangent trop bien. Vous avez un truc à vous trois. Il faut faire un truc.’’ Il y avait un copain, Totor, qui a dit : ‘’Les gars, je fais un concert bientôt avec mon groupe, Morokon, venez faire la première partie.’’ C’était en novembre 1995. » (Guitarist, décembre 2005)

La suite, on la connait. Un public acquis dès les premières notes qui pousse le groupe à enchaîner les albums et les prestations pendant 10 ans.

Jusqu’au jour où Christophe Mali veut changer de costume sur scène. Nous sommes en octobre 2004, il range provisoirement sa guitare acoustique et entame une carrière solo.

Il compose ses propres chansons, sort le piano et enfile un costume-cravate. On le voit notamment pendant trois mois au Connétable, une salle de la rue des Archives, à Paris.

« Lorsque je faisais mes premiers concerts, il y a beaucoup de gens qui venaient du public Tryo et qui s’attendaient peut-être à retrouver la même chose, à ce que je chante du Tryo. Donc ça m’intéressait, dès mon arrivée, de brouiller les pistes, de montrer un personnage comme on ne le voit pas justement dans le groupe. Je vois que le fait d’avoir un costume-cravate fait le tour du monde (rires), mais ça fait partie de moi aussi. » (musiqueados.fr)

Le 20 mars 2006, Christophe Mali sort « Je vous emmène », son premier album solo.

En savoir plus sur Christophe Mali

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production