/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 27-02-12

Charles Pasi remporte le tremplin jazz central de Paris

Charles Pasi - Quai Baco

Charles Pasi naît le 8 février 1983 à Paris d’un père italien et d’une mère française.

Il passe ses vacances d’été aux États-Unis où il découvre Miles Davis, Otis Redding et Ray Charles.

Rien ne le prédispose à une carrière musicale si ce n’est que le petit Charles chante souvent. Il intègre même une chorale gospel.

Il a 17 ans lorsqu’il s’achète son premier instrument de musique : un harmonica.

« J’écoutais Bob Dylan au lycée. C’est un très mauvais harmoniciste, mais j’aimais bien le son de cet instrument. J’en ai donc acheté un et j’ai pris des cours avec Greg Szlapczynski, un super harmoniciste franco-polonais. Au début, j’allais aux cours un peu en touriste, mais au fur et à mesure, je me suis dit : ‘’C’est incroyable ce qu’on peut faire avec un harmonica.’’» (dailymotion.com)

Le bac en poche, il part à Rome et s’inscrit à la Saint Louis Jazz School.

« Mes parents m’ont dit : ‘’Tu crois qu’en commençant l’harmonica à 17 ans, tu vas faire carrière dans la musique ?’’ Le fait que j’aille à l’école, ça les a rassurés. » (dailymotion.com)

Il revient à Paris quelques mois plus tard pour suivre les cours du Cim et de l’Atla, deux écoles de jazz et de musiques actuelles.

« Dès que j’ai découvert l’harmonica, je suis devenu boulimique de musique. Je me suis inscrit au Conservatoire et j’ai fait plein d’écoles de musique. Je voulais tout apprendre, de la théorie à la pratique. » (dailymotion.com)

Les débuts de la gloire

En 2002, Charles Pasi effectue ses premiers vrais concerts. Il est sur scène avec son premier groupe : Mood in black. Ça se passe dans les clubs du quartier romain San Lorenzo.

Charles Pasi joue à droite et à gauche jusqu’au jour où, deux ans plus tard, il remporte le tremplin jazz central de Paris avec le guitariste Antoine Holler. Les deux compères décident de fêter ça par un voyage initiatique à Chicago.

« Un soir, avec Antoine, on s’est pointé dans une zone de Chicago où aucun Blanc ne va d’habitude. On est allé dans un tout petit club. Tout le monde est venu nous voir en disant : ‘’Mais qu’est-ce que vous faites là ?’’ On leur disait qu’on venait de Paris et qu’on avait envie de les voir jouer. Ça les a fait marrer et ils nous ont invités sur scène. » (dailymotion.com)

En 2005, Charles Pasi et ses trois musiciens (Antoine Holler à la guitare, Jim Sofo à la basse et John Grandcamp à la batterie) remportent le prix OFQJ-Blues sur Seine qui leur permet de s’envoler pour Montréal et de participer au festival FestiBlues.

Cette même année, ils sortent le premier album de Pasi : « Mainly Blue ».

En savoir plus sur Charles Pasi

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production