/// CHRONIQUES
Date d'ajout : 07-12-17

Chapelier Fou – « Muance »

Véritable pourfendeur d’une électro de qualité, Chapelier Fou prend une nouvelle fois de l’épaisseur avec un nouvel opus excessivement ciselé, vallonné de sonorités éclectiques que le messin organise avec un sens inné et génial de la mise en scène. 

Chapelier Fou - « Muance » : La chroniqueIntitulé « Muance », ce nouvel album concrétise 3 années de réflexions se concluant par une semaine de studio avec ses musiciens. Le résultat est au dessus des espérances. A la fois profonde et troublante, la musique de Chapelier Fou se diversifie sans jamais s’éparpiller pour un rendu des plus puissants.

Il y a chez Chapelier Fou cette rigueur électrisante qui de suite nous habite. Dans un premier titre, « Philémon », le français nous convie dans un univers ciselé à l’électro emplit de classique qui semble naviguer avec délicatesse dans une brume cotonneuse et diablement addictive. On se laisse porter par ces effluves aux sonorités tranchantes et captivantes qu’il égraine avec un sens de la mise en scène rare et parfaite. Transformant chaque nuance en une mutation profonde, Chapelier Fou désosse sa musique pour mieux se montrer à nu dans une explosion sonore élégante et racée. Douce et puissamment mélancolique la musique du français ne cesse de se réinventer dans un déluge de bonnes ondes.

Calmement, la musique du français trace sa propre voie à grand renfort d’imagination « Artifices ». Mélangeant classique et électro, il dessine une musique aux confins de l’expérimentation et de la pop excentrique sans jamais tomber dans une bienséance commerciale. Simplement, le français se plaît à multiplier les bonnes idées pour mieux nous plonger dans une musique haut de gamme qu’il couds de ses mains agiles. On plonge la tête la première dans cette matière sonore à part, aux sonorités multiples mais au rendu excessivement homogène qui ne cesse de se transformer au fur et à mesure des écoutes.

Surprenant à chaque titre, Chapelier Fou puise dans une imagination sans borne pour nous immerger dans un univers à l’esthétisme fou. Sobre dans son approche mais multiforme dans sa structure, la musique du messin se plaît à multiplier les bonnes idées au travers d’un bon son de circonstance pour mieux nous emporter dans un mélange classique – électro rocambolesque. Mélangeant à l’envie des sonorités éloignées les unes des autres, Chapelier Fou tisse une musique haut de gamme aux élaborées délicates qu’il se plaît à travailler avec un sens hors du commun de la mise en scène musicale. On est bluffé par cette facilité avec laquelle le français puise ses influences qui dessinent une musique à part, unique, rare et diablement entêtante.

Puissante, racée et pleine de vie, la musique de Chapelier Fou bien qu’assagit se charge d’une profondeur jamais atteinte et puise dans un imaginaire sans fond pour mieux nous enivrer de ses sonorités bluffantes. Chapelier Fou loin de copier, diffuse sa vision unique à la sobriété tortueuse dans un album aux déliés travaillés et vite impressionnants. Chaque titre est une esquisse, un essai qu’il transforme à chaque instant grâce à sa vision atypique d’une électro esthétique en perpétuel mouvement.

Arnaud Le Tillau
arnaud.letillau@quai-baco.com


Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production