/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 07-02-12

Brune participe au festival Solidays

Brune

Caroline Bayendrian, alias Brune, nait le 25 avril 1979 à Lyon. Elle fait ses études à l’école Hector Berlioz dans la petite commune de Saint Priest (à côté de Lyon). Puis, elle poursuit sa scolarité au collège et lycée Charles de Foucauld, à Lyon.

Dès l’âge de 8 ans, elle se retrouve plongée dans la musique en étudiant le piano en Ecole de Musique puis au Conservatoire sous l’influence de son père, violoniste amateur. Lassée par la rigueur du classique, elle quitte l’apprentissage du piano pour se tourner vers la guitare.

« La guitare a un côté pratique à transporter, mais j’ai également arrêté le piano car j’avais envie de chanter et que je ne parvenais pas à jouer du piano et chanter en même temps. » (obiwi.fr, 09/08/08)

Souhaitant devenir prof de musique, Caroline s’inscrit alors en fac de musique où elle profite de son temps libre pour écrire des chansons. La semaine, elle étudie; le weekend, elle chante dans les bars. Elle se retrouve même au sein d’un orchestre de bal et d’un groupe pop/rock.

En 2001, c’est le grand virage. Elle quitte Lyon pour rejoindre Paris avec un seul objectif en tête : devenir chanteuse. Elle obtient un poste de prof de musique au Collège Saint Geneviève à Courbevoie.

« Il s’agissait d’un ‘’travail alimentaire’’. Ceci dit, j’essayais de passionner mes élèves. Je ne les bassinais pas avec des musiques qui ne leur plaisaient pas ! En général, ils aimaient chanter alors ça passait par des tubes actuels ou du Gainsbourg. Pour la théorie, c’était plutôt l’histoire du rock qu’on étudiait. » (obiwi.fr, 09/08/08)

Après les cours, c’est dans une station de métro qu’elle finit ses journées. Pour y jouer des reprises en anglais pour épater les touristes, et puis pour tester ses propres compositions.

« Le métro était plus une étape. J’en avais marre d’attendre d’être vu par les programmateurs. C’était une façon de me faire entendre en attendant. » (Rocknfrance.com, 20/05/10)

Repérée grâce à ses prestations à la station de métro Bastille, elle s’en va représenter les artistes du cru au festival Art-Rock de Saint Brieuc. S’en suit alors quelques rencontres qui lui permettront de gravir les échelons : Grégory Jacques, batteur d’Izia, qui l’aide à enregistrer ses premières démos, puis l’arrangeur, Valentin Montu. Brune continue alors de chanter dans le métro parisien jusqu’au jour où, le 26 juin 2009, elle participe au festival Solidays.

En savoir plus sur Brune

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production