/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 10-04-12

Bobby Bazini est repéré par une radio locale

Bobby Bazini - Quai Baco

Bobby Bazini, de son vrai nom Bobby Bazinet, naît le 6 mai 1989 à Mont-Laurier, au Québec. C’est l’aîné d’une grande famille ; il a 6 frères et sœurs.

A la maison, la musique est partout. Sa mère chante, son père est guitariste interprète. Leur domaine de prédilection : la country qu’ils jouent tantôt à la maison, tantôt sur des scènes locales.

C’est avec ses parents que Bobby apprend tous les secrets du chant et de la guitare.

Derrière ce beau tableau se cache un divorce, en 2004. Le monde de Bobby s’effondre.

« Ce fut un choc. J’ai alors décidé de vivre chez mes grands-parents Jacques et Louise. J’avais besoin de tranquillité, d’espace et de solitude. Mes parents sont restés très importants dans ma vie, car ils ont toujours fait de la musique. Mais je savais que j’avais besoin de tranquillité et de paix pour continuer ma route et me réaliser. Mes grands-parents m’ont offert cette liberté. » (canoe.com, 07/03/10)

C’est chez eux qu’il se trouve une référence en la personne de Johnny Cash. Sa grand-mère est fan et possède la collection complète de vinyles.

« C’était vraiment son héros ! Il a changé ma perception sur la musique. Ça a réveillé quelque chose en moi. J’ai appris à jouer de la guitare. » (7jours.canoe.ca, 11/11/09)

Cette même grand-mère influence beaucoup son petit-fils. Elle le pousse à écrire ses premières chansons, à 16 ans, tout en lui faisant découvrir la musique soul d’Otis Redding, Ray Charles, Marvin Gaye, Bill Withers, Al Green ou Ben E. King.

« La musique me permettait de m’exprimer. Ça enlevait la peine que j’avais. Ça m’aidait. » (journalmetro.com, 09/03/10)

Il compose, puis interprète, jusqu’à enregistrer trois ou quatre démos en 2006. Bobby Bazini reste dans le monde amateur jusqu’au jour où, à 19 ans, il se produit à un festival de Mont-Laurier.

« Tout a commencé lorsque j’ai participé à ce festival. C’est là que le directeur musical de la station CFLO de l’époque m’a découvert. Il a ensuite parlé de moi à une maison de promotion qui m’a mis en contact avec Cesar Boesten, mon manager. C’était en 2008, je devais avoir trois ou quatre compositions à mon actif. » (voir.ca, 04/03/10)

L’année suivante, il sort le single « I Wonder » qui reste huit semaines dans le Top 3 de l’ADISQ.

En savoir plus sur Bobby Bazini

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production