/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 15-02-12

Air séduit les anglo-saxons

Air - Quai Baco

Air, c’est un duo et ce depuis fort fort longtemps. Tout a commencé en 1969, année de naissance de Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin. Le premier est originaire de Versailles, le second, du Chesnay.

Les deux acolytes ne se connaissent pas encore mais tout deux vont se mettre à apprécier la musique dès leur plus jeune âge. Pour Jean-Benoît, c’est au conservatoire que son addiction prend forme.

 

Jean-Benoît : « J’ai appris le piano à 3 ans, et à 5 ans, j’étais au conservatoire. Je me suis initié à la musique classique avec un professeur. Je me suis même présenté à des concours internationaux. Mais devenir un concertiste demande beaucoup de travail. Et je n’avais ni les nerfs, ni la volonté d’embrasser une telle carrière. J’ai le trac, je suis facilement stressé… » (A nous Paris, 19/03/07)

Pour Nicolas, c’est devant la télévision et particulièrement l’émission Chorus, présentée par Antoine De Caunes et Jacky, qu’il découvre sa future vocation.

Nicolas : « Je regardais les concerts de Joe Jackson, de Police, et passais ensuite tout mon temps à décomposer les chansons, compter les instruments, le tout de manière très systématique. » (Libération, 30/06/07)

Le collectif « Orange »

C’est au Lycée Jules Ferry que les deux camarades se rencontrent.

Ils décident, avec des amis, de fonder un collectif de musique : « Orange ». Parmi ces apprentis musiciens, on retrouve certains grands noms de la scène musicale électronique actuelle : Etienne de Crécy, Alex Gopher entre autres…

Le collectif essaye alors de se faire connaitre auprès de maison de disques, malheureusement sans réussite.

Nicolas : « C’étaient les années les plus déprimantes de ma vie, je trouvais Versailles et ses habitants d’une tristesse inouïe. Par réaction, cela m’a donné envie de plonger dans les piscines des toiles de David Hockney, alors que les autres préféraient écouter de la coldwave en fumant des joints à l’aumônerie. » (Libération, 30/06/07)

L’appel de l’Anglet’Air

Déçu mais pas abattu, Nicolas Godin se lance dans des études d’architecture. Il n’en laisse pas moins tomber la musique puisqu’en parallèle de ses études, il se lance en solo sous le nom de « Air ». Son premier titre, « Modulor », en hommage à l’architecte français Le Corbusier, est tout de suite repéré en Angleterre.

Jean-Benoît Dunckel n’est pas bien loin de son acolyte. Après la fin de l’aventure avec le collectif « Orange », il était devenu prof de maths et pianiste dans un bar.

En 1996, Jean-Benoît se joint à Nicolas pour former à eux deux, le duo Air. Il y ajoutera une facette plus mélodique à la musique de Nicolas, notamment grâce à ses études au Conservatoire de Versailles.

Les maxi CD s’enchainent jusqu’au jour où Air arrive à séduire les anglo-saxons. Les collaborations s’accélèrent et le groupe sort son premier album, « Moon Safari » dans plus de 40 pays. Ce dernier s’écoulera à plus de 1,8 millions d’exemplaires.

En savoir plus sur Air

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production