/// BIOGRAPHIES
Date d'ajout : 30-03-12

Adrienne Pauly rencontre Alister à la terrasse d’un café

Adrienne Pauly - Quai Baco

Adrienne Pauly naît le 30 mai 1977 à Clamart.

Avant de faire de la musique, c’est le cinéma qui occupe une place prépondérante dans la carrière d’Adrienne.

Il faut dire qu’en étant la fille du réalisateur Marco Pauly et de la scénariste Odile Barski, célèbre complice de Claude Chabrol, le chemin la menant au septième art paraissait incontournable.

« J’ai passé mon enfance à regarder des films et à parler de cinéma. Quand j’étais gosse, je voulais un micro et mon père m’a dit : ‘’À quoi ça sert, un micro, tu n’as que le son ? Tu vas chanter toute seule devant ta glace ? Avec une caméra, tu auras l’image et le son.’’ Alors j’ai reçu une caméra que mon frère m’a chourée. Il a bien eu raison, parce qu’il est devenu réalisateur. » (lefigaro.fr, 15/10/07)

Son rêve de chanson, elle va le mettre de côté et entamer sa carrière « prédestinée » d’actrice.

En 1996, après avoir obtenu aisément son baccalauréat avec un 10 de moyenne, Adrienne intègre le Conservatoire de Théâtre de Paris dans le 10ème arrondissement.

Durant 6 années, Adrienne Pauly interprète différents rôles dans des courts ou longs métrages ainsi que dans des téléfilms : « Mauvais genre » de Laurent Bénégui (1996), « Mille bornes » d’Alain Beigel (1998), « Au coeur du mensonge » de Claude Chabrol (1998), « La bête de miséricorde » de Jean-Pierre Mocky (2001) et « Là-haut, un roi au-dessus des nuages » de Pierre Schoendoerffer (2002).

Mais son fantasme de devenir chanteuse va finir par la rattraper ! En 2002, l’envie de chanter la prend soudainement. Lors des soirées arrosées, c’est la première à entamer les refrains à tue tête.

« A 7 ans on m’avait offert un micro et ça a été une sorte de déclencheur. Devant les roses de notre jardin, je chantonnais « Faut que mes parents reviennent ». » (lemague.net, 13/10/06)

C’est d’ailleurs lors d’une rencontre nocturne avec le chanteur Camille Bazbaz qu’Adrienne va davantage prendre goût à la musique. Il lui enseigne quelques accords de piano. Il n’en faut pas plus à Adrienne pour lui donner l’envie de se mettre à 200% dans sa « nouvelle » carrière musicale.

Mais pour cela, Adrienne Pauly se cherche une identité, un son propre à elle-même. Jusqu’au jour où elle rencontre Christophe Ernault, alias Alister à la terrasse d’un café.

Les deux compères se mettent à composer ensemble. Avec son ami Yarol Poupaud, du groupe FFF, Adrienne monte son propre groupe aux côtés de Nicolas Ullmann (guitariste) et Adan Jodorowski (guitariste).

En savoir plus sur Adrienne Pauly

Copyright : Quai Baco Stimuli - Mentions légales - S'abonner - Contact Pro - contact@quai-baco.com - Quai Baco Production